Bienvenue à tous en terres poitevines!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tour préliminaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
totoxlezerox



Nombre de messages : 20
Age : 462
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 11:37

Citation :
Joute du poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Nina, dame de Magné à Toucoul, Comte de Melle.



-
La Dame de magné s’opposant au Comte de Melle


Première Lance :
les jouteurs s'elancent , Nina touche mais ne brise pas alors que Toucoul rate, Neamoins le choc suffit a destabiliser Toucoul qui chute et se releve sans blessure.



Nina de magné est déclarée vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour.


Citation :
Joute du poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Rosebudy de Beaufort, Regente d'Armagnac et Comminges, Baronne de Pouancé à Phil1 de Valois, Seigneur de l'Agord




-
La Regente d'Armagnac et Comminges s’opposant au Seigneur de l'Agord


Première Lance :
Rosebudy rate, alors que Phil1touche et brise violement, sous le choc, Rosebudy ne peut eviter la chute, elle subit une blessure légère à la tête..



Phil1de valois est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour


Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Patsy, Baron de Bec Thomas, seigneur de Criquebeuf en Caux et de Claville à Themis de Penthièvre Balsac, Duchesse de Mauriac et de Combrailles, Baronne de Balsac, Dame de Saint Hilaire de Loulay



Le Baron de Bec Thomas s’opposant à la Duchesse de Mauriac et de Combrailles

Première Lance :
Patsy rate, alors que Themis touche sans briser sa lance.
Néanmoins le choc suffit à déstabiliser Patsy qui chute et se relève sans blessure.


Themis de Penthièvre Balsac est déclarée vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour


Dernière édition par totoxlezerox le Dim 31 Aoû - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totoxlezerox



Nombre de messages : 20
Age : 462
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 11:38

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Argael, Seigneur de Saint Giraud et de Montgenèvre à Averell de Jurefacto-Montmorency, Seigneur de Douces




-
Le Seigneur de Saint Giraud et de Montgenèvre s’opposant au Seigneur de Douces


Première Lance :
Argael rate alors qu’Averell touche et brise sa lance.
Le Seigneur de Saint Giraud ne parvient pas à conserver son équilibre. Il chute mais sans blessure.



Averell de Jurefacto-Montmorency est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour


Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Zalina de Montmorency, Damoiselle de Colombiers, Cavalière de l'Ordre Royal de la Licorne, Secrétaire d'Etat auprès du Poitou, Maistre du Haras Royal, Médaillée de l'Ordre des Champions du Poitou à Bradbury-dicte la Condé, Dame de Davignac




-
La Damoiselle de Colombiers s’opposant à la Dame de Davignac


Première Lance :
Zalina rate alors que Bradbury touche et brise sa lance.
Sous la violence du coup, la Peste Noire ne peut éviter la chute et une blessure légère à la poitrine.



Bradbury-dicte la Condé est déclarée vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Alix de Beaufort-Montjoie, Damoiselle de la Menitré à Guillian de Fontenoy dict Yuan, Seigneur du Poiré-Sur-Velluire




-
La Damoiselle de la Menitré s’opposant au Seigneur du Poiré-Sur-Velluire


Première Lance :
La Damoiselle rate alors que le Seigneur touche sans briser sa lance.
Alix ne parvient pas à garder l’équilibre et chute sans blessure.



Guillian de Fontenoy dict Yuan est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totoxlezerox



Nombre de messages : 20
Age : 462
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 11:39

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Cheeky du Layon, Seigneur de Saint Poix à Faooeit de Surgères, Comte du Poitou, Comte de Surgères, Comte d'Oléron, Baron de Luçon




-
Le Seigneur de Saint Poix s’opposant au Comte du Poitou


Première Lance :
Le Seigneur touche sans briser sa lance alors que le Comte rate et ne parvient pas à éviter la chute qui sera sans blessure.



Cheeky du Layon est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Aurore von Valendras dicte Arakiriman, Duchesse du Chablais, Baronne de Thorens et de Montmélian, Ritter Teutonique et Chevalier de l'Ordre d'Aristote dict Isenduil, Dame Douairiere de Châtel, Hochmeister de l'Ordre Teutonique, Missus Inquisitionis à Cyclope dict "conan le guerrier", Seigneur de Marsay, Commandant de La Légion Poitevine




-
La Duchesse du Chablais s’opposant au Seigneur de Marsay


Première Lance :
Aurore von Valendras, surement encore un peu souffrante de sa dernière blessure, rate. Alors que le Poitevin touche et brise sa lance. La Dame ne parvient pas à éviter une chute sans blessure.



Cyclope dict "conan le guerrier" est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Antor de Kénéwuik, Seigneur du Buis à Sarmite dict LOF, Seigneur de Celles sur Belle,d' Andilly les marais et de St Gelais




-
Le Seigneur du Buis s’opposant au Seigneur de Celles sur Belle,d' Andilly les marais et de St Gelais


Première Lance :
Le triple Seigneur touche et brise sa lance. Tandis qu’Antor rate et ne parvient pas à garder l’équilibre. Il se relève da sa chute sans blessure.



Sarmite dict LOF, Seigneur de Celles sur Belle,d' Andilly les marais et de St Gelais est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Noham de Montjoie dict "Mononoke", Vicomte de Beaufort-en-Vallée, Baron de Segré à Snipy De Montmorency dict Sniper 67150, Baron de Candée en la Mée, Seigneur de Montrevreau, Escuyer de l'Ordre de l'Hospital



-
Le Vicomte de Beaufort-en-Vallée s’opposant au Baron de Candée en la Mée


Première Lance :
Les deux hommes s’élancent mais ratent tous les deux.

Seconde Lance :
Nouvel assaut pour lequel le Baron touche sans briser sa lance. Le Vicomte rate et chute sans se blesser.



Snipy De Montmorency dict Sniper 67150 est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totoxlezerox



Nombre de messages : 20
Age : 462
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 11:39

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : ThierryVlad de Fontenoy, Seigneur des Mottes à Léoïa, Dame du Petit-Puy



-
Le Seigneur des Mottes s’opposant à la Dame du Petit-Puy


Première Lance :
Thierryvlad touche sans briser sa lance.
Léoïa rate son adversaire mais réussi à rester en selle.

Seconde Lance :
Nouvel assaut où les deux Poitevins ratent l’écu adverse.

Troisième Lance :
Les deux cavaliers lancent leurs chevaux mais ratent de nouveau.

Quatrième Lance :
Le Seigneur rate encore une fois alors que la Dame réussit à ajuster sa lance. Elle touche sans la briser et fait chuter son adversaire qui se relèvera sans blessure.



Léoïa, Dame du Petit-Puy est déclarée vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Ninjaturtel Seigneur de Glénat à Bourguignon, Baron de Chécy, Seigneur de Saint Avit les Guespières et Prévost de Paris



-
Le Seigneur de Glénat s’opposant au Baron de Chécy


Première Lance :
Les cavaliers lancent leur monture mais ratent l’écu adverse.

Seconde Lance :
Les deux hommes s’élancent de nouveau mais ratent.

Troisième Lance :
Les chevaux reprennent leur course et les deux cavaliers touchent et brisent simultanément. Aucun ne chute.

Quatrième Lance :
Quatrième assaut et aucune touche.

Cinquième Lance :
Nouvelle tentative et nouvel échec pour les deux adversaires.

Sixième Lance :
Les chevaux commencent à fatiguer mais les Cavaliers ratent de nouveau les écus.

Septième Lance :
Bourguignon rate mais cette fois Ninjaturtel touche et brise sa lance.
Le Baron chute sans se blesser.



Ninjaturtel Seigneur de Glénat est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totoxlezerox



Nombre de messages : 20
Age : 462
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 11:40

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Nith dict le perplexe, Duc de Normandie,Duc de Cany, Vicomte de Vernon et Bolbec, seigneur de Massy, Cavalier de l'Ordre de la Licorne à Charles Martial de Tartasse dict Carmody, Seigneur d'Auzances, Grand Louvetier de France



-
Le Duc de Normandie et de Cany s’opposant au Seigneur d'Auzances


Première Lance :
Le Duc touche et brise sa lance sur l’écu adverse.
Alors que le Seigneur rate mais parvient à rester en selle.

Seconde Lance :
Nith réussi de nouveau à toucher sans briser sa lance.
Charles Martial de Tartasse rate et ne parvient pas cette fois à éviter la chute. Il se relève sans blessure mais réussira bien à trouver une excuse pour rendre visite aux infirmières.



Nith dict le perplexe est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Joffrey de Beaufort-Montjoie, Vicomtesse de Beaufort-en-Vallée, Baronne de Segré à Elra, Comte de Montaigu, Barons de Marans, Seigneur de Miremont



-
La Vicomtesse de Beaufort-en-Vallée s’opposant au Comte de Montaigu


Première Lance :
Les deux adversaires s’élancent mais ratent tous les deux.

Seconde Lance :
Le Comte touche et brise sa lance.
La Vicomtesse rate mais garde l’équilibre en évitant la chute.

Troisième Lance :
La Dame rate de nouveau.
Le Poitevin touche et brise sa lance sur l’écu adverse.
Aucune chute n’est cependant à déplorer.



Elra est déclaré vainqueur de la joute par deux lances brisées à zéro et se qualifie pour le premier tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
totoxlezerox



Nombre de messages : 20
Age : 462
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 11:40

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Sibella de Chenevières-Vissac, Baronne d'Usson, Baronne de Riom, Dame de Beaumont de Comborn, Dame d'Herzeele, Héraut d'Armes Royal ès Généalogie à Tithieu Chandos de Penthievre, Vicomte de Brissac, Seigneur de Couesmes



-
La Baronne d'Usson s’opposant au Vicomte de Brissac


Première Lance :
Le Vicomte touche et brise sa lance.
La Baronne rate sa visée mais parvient à garder l’équilibre et évite la chute.

Seconde Lance :
Tithieu Chandos de Penthievre touche sans briser sa lance.
La jeune femme rate de nouveau mais ne peut cette fois éviter une chute sans blessure.



Tithieu Chandos de penthievre est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc du Bourbonnais-Auvergne, Seigneur de Terves à Enguerran de Casteldor, Seigneur de Treignac



-
Le Duc du Bourbonnais-Auvergne s’opposant au Seigneur de Treignac


Première Lance :
Les deux adversaires touchent mais seul le Seigneur de Treignac brise sa lance.
Enguerran de Casteldor garde l’équilibre. Mais pas Martymcfly de Montfort-Balmyr qui chute sans gravité.



Enguerran de Casteldor est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 17:25

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Zalina de Montmorency, Damoiselle de Colombiers, Cavalière de l'Ordre Royal de la Licorne, Secrétaire d'Etat auprès du Poitou, Maistre du Haras Royal, Médaillée de l'Ordre des Champions du Poitou à Bradbury-dicte la Condé, Dame de Davignac




-
La Damoiselle de Colombiers s’opposant à la Dame de Davignac


Première Lance :
Zalina rate alors que Bradbury touche et brise sa lance.
Sous la violence du coup, la Peste Noire ne peut éviter la chute et une blessure légère à la poitrine.



Bradbury-dicte la Condé est déclarée vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Zalina était plus que remontée. Passer la frontière du Poitou l’avait rendue irritable et le temps passé en ces terres n’arrangeaient pas les choses. Trop de souvenirs joyeux à jamais perdus, trop d’amis enterrés, trop de rêves désormais irréalisables. La Peste se reprenait tout en pleine face à chaque seconde qui passaient.
Elle avait donc de plus en plus envie d’en finir et de fuir de nouveau le Comté le plus loin possible pour tout oublier. De préférence avant de tuer quelqu’un. Il ne faudrait pour cela pas grand-chose au vu de son énervement grandissant.

A l’appel de l’arbitre, elle fit entrer sa monture en lice et se positionna. Une tentative de sourire courtois pour la Dame d’en face et elle passa son heaume.
Si seulement son adversaire pouvait la tuer… Mais elle n’y croyait pas trop. Les Bretons avaient raté, les Lucioles avaient échoué, les Encapuchonnés pas mieux, même la Panthère n’y était parvenue. Alors une simple joute…

Le signal du départ sortit Zalina de ses pensées. Un coup de talon et son étalon s’élança droit devant. Attendre un peu… encore un peu… et baisser sa lance. Trop tard.
La suite, Zalina ne s’aurait l’expliquer. Elle se retrouva sur le dos par terre avec une douleur à la poitrine qui n’était pas la même que son cœur brisé, devenue habituelle.
Aidée d’un homme d’armes, elle se releva en grimaçant et enleva son heaume pour analyser la situation. Sa lance n’avait pas touchée, ce n’était donc pas la sienne qui se trouvait en mille morceaux sur la lice.
Un coup d’œil à son armure lui permit de voir d’où venait la douleur. Elle s’était enfoncée au niveau de la poitrine, entre les deux seins. S’extirper de cette carapace n’allait pas être simple et sûrement pas arranger son humeur. Mais pour l’instant, saluer son adversaire et libérer la lice pour les suivants.


Ma Dame, je vous félicite pour votre passe.
Vous savez viser et frapper fort. Je vous souhaite bonne continuation pour la suite du tournoi.


La Peste inclina la tête et prit la direction de l’infirmerie. Le retour sur les routes devrait attendre un peu.

_________________
Absente du 3 au 8, du 12 au 15 et les 20 et 21/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nith

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 32
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 22:01

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Nith dict le perplexe, Duc de Normandie,Duc de Cany, Vicomte de Vernon et Bolbec, seigneur de Massy, Cavalier de l'Ordre de la Licorne à Charles Martial de Tartasse dict Carmody, Seigneur d'Auzances, Grand Louvetier de France



-
Le Duc de Normandie et de Cany s’opposant au Seigneur d'Auzances


Première Lance :
Le Duc touche et brise sa lance sur l’écu adverse.
Alors que le Seigneur rate mais parvient à rester en selle.

Seconde Lance :
Nith réussi de nouveau à toucher sans briser sa lance.
Charles Martial de Tartasse rate et ne parvient pas cette fois à éviter la chute. Il se relève sans blessure mais réussira bien à trouver une excuse pour rendre visite aux infirmières.



Nith dict le perplexe est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Bon, il était temps de se rendre à la lice, au moins pour voir qui serait son adversaire. Alors qu'il se dirigeait vers le tableau d'affichage, il ne put que constater qu'il ne connaissait pas grand monde par ici... C'est vrai que le Poitou était assez éloigné de la Normandie, mais il pensait qu'il y aurait plus de Licorneux, de connaissances, pour participer à ses joutes. Surtout après les différentes relances de la Petite Peste en personne...

Alors alors... Arf... Il devait passer par un tour préliminaire... On pouvait considérer cela comme une chance de pouvoir se remettre un peu dans le plat, surtout que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas jouter. Mais c'était aussi le risque de se faire sortir avant tout le monde, avant même le commencement du tournoi officiel... Bon, pas la peine de se morfondre, de toute façon, il n'y pouvait rien. Bon, qui serait son adversaire? Carmody... Cela lui disait quelque chose... Où est-ce qu'il avait déjà entendu ce nom? Ce ne pouvait être qu'en Normandie, étant donné que cela faisait deux mois qu'il était resté dans sa patrie. Ah oui, il se rappelait enfin! C'était à l'occasion du retour de l'armée Licorne dans des terres plus accueillantes, avec le campement aux portes d'Avranches. Une demande de la part de Zalina... Une discussion avec l'intéressé, au sujet d'une certaine Secrétaire d'Etat... Il ne savait pas qu'il joutait! C'était la première fois qu'il le voyait dans un tournoi... On verra bien ce que cela donnera...

Il fallait se préparer maintenant. Avec tout le monde qu'il avait amené avec lui depuis la Normandie, cela fut assez rapide: son armure, simple mais efficace, lourde aussi, fut rapidement mise sur son dos. La montée sur le cheval, toujours risqué, se passa pratiquement sans encombre. Et maintenant, place au combat...

Il arrive sur la lice, salut d'un signe de la main et du chef son adversaire du moment. De toute façon, à cette distance, ils ne s'entendraient pas s'ils se parlaient... Le signal est donné, et il reprend enfin ses habitudes, presque par réflexe. La lance est bien ajustée, bien tenue en main. Il se rapproche, attend le bon moment, qu'il arrive au gré de son expérience à trouver de plus en plus rapidement. Et il touche! Ah, il n'avait pas perdu la main, même si cela faisait longtemps qu'il n'avait pas jouté. Il ressentait une certaine allégresse, il se trouvait enfin sur son exutoire, un endroit où il pouvait délaisser ses soucis pour profiter de la tension du sport.

Il ne parvient pas à faire chuter son adversaire, mais ce n'est pas grave, ce sera pour la prochaine passe. Cette fois-ci, c'est la bonne: la lance frappe l'écu avec force, mais il ne parvient cependant pas à la briser. Pourtant, il avait mis suffisamment de force dans son geste que son adversaire chuta. Il avait passé le premier tour, et il n'y avait pas de blessé... Il fit demi-tour pour prendre des nouvelles de son concurrent:


Messire, comment allez-vous? J'espère ne pas vous avoir blessé, je m'en voudrais et je suis sûr qu'une autre personne me montrerait du mécontentement...
En tout cas, si vous souhaitez un peu de calva pour vous remettre d'aplomb, n'hésitez pas à venir dans ma tente!


Bon, les préliminaires étaient achevés. Il fallait se préparer pour la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclope

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 53
Comté/Duché: : Poitou
Ville: : Thouars
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 22:48

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Aurore von Valendras dicte Arakiriman, Duchesse du Chablais, Baronne de Thorens et de Montmélian, Ritter Teutonique et Chevalier de l'Ordre d'Aristote dict Isenduil, Dame Douairiere de Châtel, Hochmeister de l'Ordre Teutonique, Missus Inquisitionis à Cyclope dict "conan le guerrier", Seigneur de Marsay, Commandant de La Légion Poitevine




-
La Duchesse du Chablais s’opposant au Seigneur de Marsay


Première Lance :
Aurore von Valendras, surement encore un peu souffrante de sa dernière blessure, rate. Alors que le Poitevin touche et brise sa lance. La Dame ne parvient pas à éviter une chute sans blessure.



Cyclope dict "conan le guerrier" est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Les trompettes sonnèrent le commencement de la joute contre le Seigneur de Marsay et la Duchesse du Chablais ;
Le corps bien droit sa lance en tenue verticale le seigneur de guerre, frappa son étalon Diablo pour courir sur le champ en direction de son adversaire ;
L’étalon noir se rapprochait à vive allure de la Duchesse et de sa monture ;
Consciencieusement Cyclope connaissant les capacités de sa monture, mit sa lance a l’horizontale tout en essayant de tenir un équilibre certains par rapport au choc qui allez avoir lieu :
Les mètres arrivèrent si vite que Cyclope put voir sa lance se briser sur la Comtesse du Chablais et la voir tomber sous la violence du choc ;
Arrivant en bout des lices le Seigneur de Marsay cabra sa monture, saluant les spectateurs mais jetant tout de même un rapide coup d’œil sur la Duchesse afin de voir qu’elle n’est point de blessures ;
C’est la voyant se relever que Cyclope se sentit rassurer, il la salua et partit vers sa tente se rafraîchir et soigner son étalon noir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PROFIL A SUPPRIMER



Nombre de messages : 14
Age : 47
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Sam 30 Aoû - 23:29

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Noham de Montjoie dict "Mononoke", Vicomte de Beaufort-en-Vallée, Baron de Segré à Snipy De Montmorency dict Sniper 67150, Baron de Candée en la Mée, Seigneur de Montrevreau, Escuyer de l'Ordre de l'Hospital



-
Le Vicomte de Beaufort-en-Vallée s’opposant au Baron de Candée en la Mée


Première Lance :
Les deux hommes s’élancent mais ratent tous les deux.

Seconde Lance :
Nouvel assaut pour lequel le Baron touche sans briser sa lance. Le Vicomte rate et chute sans se blesser.



Snipy De Montmorency dict Sniper 67150 est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour



[Tente de Snipy]

Le page du Héraut, était aller prévenir le Grand Maréchal que bientôt ce serait son tour de jouter. On était entrain de lui enfiler sa cubitière gauche, une des dernières parties de l'armure, plus que les gantelets.

Au fait, dit moi où en sont les autres duels ?

La Régente d'Armagnac a perdu, votre neveu a gagné, votre cousine a perdu, Dame Alix a perdu et le Seigneur Cheeky a gagné.

Mmh, bilan mitigé pour la famille, mais la victoire du Seigneur Cheeky me réjouit. Tu peux partir.


Le Baron revêta son tabard à ses armes, serra sa ceinture, et avança à son étalon qui avait aussi été encaparaçonné pour l'occasion, avec aussi son chanfrein. On l'aida à l'y monter, il mit sa salade et son bouclier, et avança aux lices.

Il savait que sa première joute se déroulait contre un Angevin, qui avait plus d'expérience que lui, Snipy espérait pourtant le vaincre, chose qu'il devait si il voulait continuer. Les pages l'installèrent dans la lice, lui et son étalon, brillant sous le Soleil poitevin grâce à leurs armures de plaques. Le Vicomte en face, le Baron reçut sa lance qu'il tenait verticalement avant de jouter.


[Lices du Poitou]

Signal de l'arbitre, l'Hospitalier fit partir à la charge sa monture, et abaissa sa lance en criant :

POUR L'ANJOU !

L'habitude de la lance n'avait pas encore atteind le Baron, il frola le Vicomte, qui comme lui le rata.

Les Nobles furent réinstallés, et le Héraut donna de nouveau le signal.

De nouveau le Baron lança sa monture au galop le long de la lice en abaissant sa lance et en lançant son crys.


JE SUIS L'AUTRE TERREUR APRES LA FOUDRE !

La lance de Snipy parvient à toucher le bouclier du Vicomte, au contraire de sa consoeur. Snahiper, mit toutes ses forces dans le bras portant la Lance, le Vicomte chuta lourdement, le bruit du métal prouva au Grand Maréchal qu'il avait réussit.

Au bout de la lice, il arrêta son cheval, posa pied à terre il donna lance et bouclier à son écuyer, mit sa salade sous le bras et alla chez le Vicomte qu'on venait de relever.


Bravo Monseigneur, j'espère que vous n'avez pas été trop blessé dans votre chute. Je pense que Cheeky a du vin de sa victoire pour réconforter votre défaite.

Le baron serra la main du Vicomte avant de s'en aller dans sa tente, s'allèger quelque peu de son métal et se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bradbury

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 47
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Dim 31 Aoû - 0:18

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Zalina de Montmorency, Damoiselle de Colombiers, Cavalière de l'Ordre Royal de la Licorne, Secrétaire d'Etat auprès du Poitou, Maistre du Haras Royal, Médaillée de l'Ordre des Champions du Poitou à Bradbury-dicte la Condé, Dame de Davignac




-
La Damoiselle de Colombiers s’opposant à la Dame de Davignac


Première Lance :
Zalina rate alors que Bradbury touche et brise sa lance.
Sous la violence du coup, la Peste Noire ne peut éviter la chute et une blessure légère à la poitrine.



Bradbury-dicte la Condé est déclarée vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour


Elle avait qu’encore une fois, elle devait participer aux éliminatoires, les dernières joutes ne lui avait pas permis de dépasser ce stade avec chute à la clé et c’est avec un soupir de résignation qu’elle rejoignit le campement pour se préparer, d’abord pour la parade et ensuite pour jouter.

Elle se dirigea vers la Lice en grimaçant et en espérant, malgré tout, que cette fois serait différente.
Elle se présenta face à son adversaire qu’elle salua.

Au signal de départ, elle baissa sa visière et talonna sa monture qui s’élança vers son adversaire. Bien en selle, tenant sa lance fermement, penchée en avant sur ses étriers, elle fonça droit devant et abaissa sa lance au dernier moment la brisant sous l’impact. Au moment du choc, elle vit son adversaire chanceler sur sa monture et finalement chuter lourdement.

Satisfaction intérieure d’avoir passée les qualifications, ça faisait longtemps, et inquiétude pour son adversaire. Elle revint sur ses pas pour prendre des nouvelles sur sa santé.


Ma Dame, je vous félicite pour votre passe.
Vous savez viser et frapper fort. Je vous souhaite bonne continuation pour la suite du tournoi.


Aux quelques mots d’encouragements de son adversaire, elle répondit.

Je vous remercie Ma Dame et je suis navrée de vous savoir blessée, j’espère que la blessure n’est que légère et ne vous empêchera pas de participer aux festivités.

Puis elle quitta la Lice en direction du campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninjaturtel de Glénat

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 30
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Dim 31 Aoû - 1:20

Il avait donc paradé, et c'était l'heure de jouté.

Moment tant attendu par ces fiers combattants, nous allons voir alors maintenant le récit du point de vue de Ninja.

Avant de commencer, un tirage au sort avait eu lieu.
Certaine personne allez être qualifié d'office pour le premier tour, alors que d'autre auront des tours préliminaires.

Ninja avait, lors des joutes en Anjou, bénéficié de la place du qualifié d'office. C'était pas gênant de l'avoir une seconde fois, ou alors de se mettre dans le combat des le début, après tout plus tôt il jouterai, mieux ça sera. Il n'est pas quelqu'un d'expérimenter donc bon, il prendra ce qu'on lui donnera.

C'est ainsi que Ninja écouta l'annonce du tirage, et... cette fois ci il devait passer par les qualifs.
Son adversaire du jour était un Baron, était il connu dans les joutes ? Doué ? Ninja ne savait pas, en fait comme il débutait il ne savait rien des jouteurs... Et la dernière fois il a du rentrer précipitamment et n'a même pas vu voir qui a gagné...

Bref, tout ça pour dire que 16 matches de qualif, et Ninja apparaissait a la 12... Loin tout ça ! Il avait le temps de regarder les autres batailler.

C'est ainsi qu'il partit avec Médor regarder les premiers matches, et voir ce que ferait ceux du BA...

Deux premières joutes, et deux victoires rapides.
Ninja en profita pour examiner les techniques afin d'acquérir un peu d'expérience dans le domaine.
Il salua les concurrents et les vainqueurs a leur sortie de lice.

Troisième joute, celle de son amie Themis. A son tour elle arrive sans problème à se défaire de son adversaire.
Dé-casqué, il l'a regarde, souriant et l'applaudissant. Il espérait que lui aussi puisse passer les qualifications.

Quatrième, cinquième, sixième, encore des joutes expéditives.
Décidément tout se joué sur la première course se disait Ninja. Il avait bien fait de venir et de voir qu'il fallait tout donner lors de la première course. Applaudissement s'en suivit pour chacun des combattants.

Septième joute, et un jouteur avec qui il avait déjà discuté lors de son passage au Poitou. Cela était lors du conflit Anjou-Poitou... donc depuis plus d'une demie année, surement que le comte ne s'en rappel plus se dit Ninja. Ninja observa le match, il sentait que celui ci allait être un peu plus long que les autres... Il ne savait pas pourquoi mais il le sentait !
C'est alors qu'on vit s'avancer les deux jouteurs, puis on vit leur course et... Le comte du Poitou qui perdit... Bah mauvais pronostic pour le coup le Ninja...

C'est après les avoir applaudit qu'il demanda a ce qu'on lui apporte une cervoise afin de se désaltéré... Il aurait pas du garder son armure il fait atrocement chaud.

Le temps passe, la cervoise aussi, et on arrive alors rapidement au combat attendu pour Ninja. Il fit appelé pour jouter, c'était enfin son tour !

Médor et Ninja arrive alors près de la lice, salue les organisateurs puis entrent en lice. Lance et bouclier à la main, Ninja abaisse la visière de son casque. Il avait vu plusieurs combat et était prêt a reproduire les gestes qui avait été fait, d'ailleurs, a regarder les combats, cela avait enlevé toute nervosité en lui. Il était très serein et n'avait qu'une envie c'est que ça débute... Chose promise, chose due.

Ninja et Médor cote à cote, attendent l'autorisation. L'homme en face semble également attendre le signal.
Personne ne bouge, personne ne dit mot. Le silence règne et les combattants sont très attentif...
Le signal donné, nos deux compagnons s'élancent dans une course enragé, il s'était mit d'accord sur comment faire et allez tester leur nouvelle attaque. On entendait les bruits des sabots frappant fortement contre le sol, rythmé de la même façon, quatre coups de tonnerre par quatre, retentissant dans un calme surprenant. Les deux lances sont pointées en avant, le choc est imminent. Ils se rapprochent, il ne reste que quelque mètre, Ninja se tient prêt, c'était sa deuxième course... et soudainement sa première course refait surface, celle ou il perdit après le premier coup. Moment de réflexion, réveillé a cause de la situation, perte de précision, et les écus qui reflètent le soleil a foison... Et oui, les deux jouteurs se sont loupés...

Le souffle retenu par les spectateurs se fait entendre, les combattants avancent jusqu'en fond de lice puis font demie tour, d'un commun accord ils décident à nouveau se s'élancer.
Même concentration, voir se concentrant plus que ce qu’ils s’étaient concentré… Les deux foncent l’un sur l’autre, Ninja cette fois ci oublie son épisode de la première joute et se concentre exclusivement sur celle-ci. Le calme est encore ahurissant, le suspens est à son comble, plus un souffle, une respiration. Bien que tout fût a nouveau réuni, on a le même échec de part et d’autre.

C’était déjà la troisième course qui allait commencer, Ninja n’avait pas prévu cela.
Les chevaux arrivent à nouveau en bout de lice et vont de l’autre coté doucement. Le temps que cela se fasse Ninja réfléchissait a ce qui se passer, pourquoi il n’arrivait pas à toucher l’écu adverse.

La trajectoire était bonne, l’envie était la, la précision également, que manquait il…
Médor et Ninja… Tout les deux guerroyant… La réflexion était à nouveau lancée, et les deux jouteurs arrivaient à leur emplacement… Il fallait faire vite ! Réflexion, réflexion, analyse, analyse…



Ninja analysa enfin la situation, chose qu’il n’avait qu’à moitié a cause de l’euphorie du moment.
Il était donc enfin prêt a réfléchir, analyser pour terrorisé… La différence de concentration de réflexion se faisait sentir, il avait en un instant trouvé ce qui lui manquait…
Les deux guerriers se lancent a nouveau, les sabots grondent sur le sol, le public retient a nouveau son souffle. Deux mètres, deux mètres seulement viennent d’être franchit et soudainement, alors que le silence était couvert par les grondements incessant des sabots, on entendit une voix forte s’élevé, c’était celle du Seigneur de Glénat qui, hautement et fortement, s’exprima et balaya toute les tensions ou les observations, portant ou faisant porter les regards sur ce chevalier, c’était son cry qui venait d’être entendu, c’était son cry qui venait de raisonner…



TATAYOYOOOOOOOOOOOOOOO


Son cry venait enfin d’être soulevé, toute la fureur et la hargne l’accompagné. L’on pouvait voir sous son casque le regard déterminé, accompagné d’un sourire plein de gaité. Cette fois ci de nouvelle joute commençait, et le résultat changerait. Cette fois ci un face à face un vrai, et des lances qui s’abattaient contre les écus, s’explosant laissant tout de même les deux hommes sur leur compagnon. Voila enfin le premier contact, et les premières sensations. Ninja avait vu la bonne attaque de son adversaire et s’était cette fois ci bien tenu à Médor, contrairement aux dernières joutes. Il venait de franchir un pas, c’était déjà fort bien pour lui.

Quatrième départ, cette fois ci le suspense était a son comble, tout le monde voulait savoir comment cela finirait. Le choc avait été impressionnant et le spectacle se prolongé. Certain diront même que ce fut le meilleur moment pour la mise en suspense des spectateurs. Cependant, comme la cinquième lancée, personne ne se toucha. Cela devenait un poil de trop d’après certain, mais les deux hommes après leur contact furent peut être un peu angoissé, et la précision laissait à désirer, ou alors récupération psychologique, qui sait ce qui se passait exactement dans chacune des deux têtes.

Sixième course, moins fulgurante et moins intéressante. On ressent dans la fatigue dans les chevaux. Après les jouteurs, c’était donc leur destrier qui avait prit un coup. Ninja se pencha vers Médor et lui demanda de rester concentrer, et de tout donner. Il ne devrait pas y avoir encore beaucoup de course, on approchait surement de la fin, peut être pas celle la mais la prochaine surement. C’est pour ça que Médor ne devait pas relâché son attention et sa course.
Les deux compagnons, s’étaient mit d’accord, ils allaient tout donner et finir cette joute interminable mais fort enrichissante.
Une énième course, un énième assaut, des énièmes grondement, et un second cry :




TA TA YO YOOOOOOOOOOOOOOO



Cette fois ci, la lance adverse ne toucha pas Ninja, par contre celle de Ninja était en plein dans l’écu. Touché, et mit a terre, Ninja continua sa course jusqu’en fin de lice. Il n’était pas sur du résultat et se retourna rapidement. L’homme était à terre.

Il relève la visière, lève la main signe de victoire et laisse s’afficher un très large sourire.
C’était… sa première victoire. La première oui, pour au total deux participations. Il retire son casque, salue en se courbant un peu les organisateurs, salue les spectateurs puis tout en restant du coté de sa lice s’approche de son concurrent.


Messire, je vous remercie pour cette joute.
Longue, mais fort intéressante et palpitante jusqu’au bout. En espérant avoir le plaisir de vous recroiser, je vous salue.

Une fois la discussion finit, Ninja ira se reposer un peu et surtout se rafraichir.
Il ôtera son armure et regardera les derniers combats, un peu de repos cela ne lui fera pas de mal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Balafre

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 96
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Dim 31 Aoû - 13:32

Place ! Place !

Une carapace de fer parlante, montée sur un destrier à la robe de sable, accusant des mensurations démesurées. La taille d'un homme, au garot. Des livres de muscle et de force brute qui évoluent dans la foule d’escuyers, de nobliaux et de curieux qui s’est massée autour de la lice.
Une ambiance de feste, un brouhaha qui s’élève du champ clos, s’étirant du campement des jouteurs jusqu'à la tribune où se sont réunies les plus belles testes couronnées du coin.
Par là, la rumeur se faict discrète. Ailleurs, où la populace se faict plus dense et moins bien léchée, c’est une véritable clameur qui assourdit les concurrents de passage et leurs fières montures.
Ca pue. Ce n’est pas seulement on chant continu et incommodant qui provient de la foule, mais l’odeur putride de la plèbe, de paysans qui pataugent dans les marais du levé au couché, d’escuyers qui n’ont pas vu de bassine ou de rivière purifiante depuis 3 lunes.
A ceste odeur âpre propre à la masse populaire aussi opaque qu’éclectique, se mêle l’odeur de l’équidé, du cuir qui le recouvre et de la seconde peau de fer qu’a revestu le cavalier.
Ceste cuisine nauséabonde monte à la teste, prend à la gorge celuy qui est plus accoutumé aux Hostels Parisiens qu’aux Osts en branle.

Le Penthièvre, luy, se fraye un chemin avec force de bousculades et de regards hautains adressés à la piétaille, demeure indifférent à l’ambiance alentour. Tout juste le tableau luy rappelle t-il son mandat de Régnant, lorsque ses armées s’estaient rassemblées derrière les remparts de Saumur pour opposer une résistance acharnée aux envahisseurs Poictevins.
Le peuple ne pue pas, il respire le terroir. Et ce sont bien des cul-terreux, des bons à rien, des gagnes petits qui forment les plus belles armées du Royaume, qui remplissent les greniers à grain des Duchés et Comtés de France, qui sont les fondements des plus grandes entreprises du monde Aristotélicien.
Oui, ceste ambiance paillarde, ce brassage festif, le Balafré le savoure et l’apprécie.

La lice se profile, au loin. On n’en voit rien, on ne la reconnaît qu’à la tribune qui la jouxte, et aux nuages de poussière qui s’élèvent de parts et d’autres du champ de lice, jusqu’à se rencontrer en un choc que l’on devine violent par le bruit sourd qui luy succède parfois.
De nombreux jouteurs se sont déjà présentés sur la lice. On en voit certains rejoindre le campement, défaits, tenant à la bride un animal fourbu, écumant et ruisselant.
Son tour viendra bientost, dès qu’il aura réussi à atteindre la lice.
Pressé d’en finir, victorieux si possible. Pressé de délassé ceste lourde et inconfortable armure, frappée sur le poitrail de son emblème : le taureau.
Il faict chaud, le soleil d’Aoust domine hault dans le ciel et caresse de ses rayons brûlants les carcans de fer qu’ont endossés les jouteurs. Les visières relevées laissent alors entrevoir de grosses gouttes de sueur, qui s’écoulent du front jusqu’à mourir dans la bouche des concurrents. Tous se retrouvent bientost inondés, l’atmosphère ne leur parait que plus putride et inhospitalière.



[« Alea jacta est ! » -La lice-]

On luy a faict porter sa lourde et encombrante lance. Un page de sa maison se tient debout à ses costés, tentant tant bien que mal de maintenir dressé au vent un oriflamme aux armes de Brissac.
En fasce de luy, de l’aultre costé du champ clos, les armes de l’Ordre du Sainct-Esprit flottent au vent, à la mesme fréquence que les siennes. Son adversaire semble fin prest, reflet symétrique du Penthièvre.

On s’appreste à donner le départ de la joute. Visière baissée, au travers de laquelle les jouteurs se dévisagent. La bride de cuir est serrée fermement dans le gantelet, les jambes ferrées sont prestes à talonner le destrier qui prolonge la silhouette du cavalier.
Ca y est.

Les deux équipages s’élancent, les jouteurs donnent la talonnade pour prendre la vitesse nécessaire à un impact conséquent. La silhouette d’abord floue et lointaine de Sibella se faict de plus en plus précise, de plus en plus proche. L’impact est imminent, les trajectoires des deux lances souffrent leur dernier ajustement. Alea jacta est, et que le meilleur gagne !

Le choc. Brutal, soudain. Comme une grande claque, un coup de poing asséné aussi bien au massif Penthièvre qu’à son vis-à-vis féminin ; la victoire à celui qui l’encaissera le mieux.
Il n’a rien vu, mais lorsque la tension s’estompe et qu’il atteint l’aultre extrémité de la lice, le constat est évident. Sa lance s’est brisée, son écu ne porte aucun stigmate. Son adversaire, quant à elle, se tient toujours droite sur son bourrin, quoi qu’un peu chancelante. Il a touché, certainement l’écu. Un bon point pour Tithieu.


Une lance, au trot !

Peu importe l’identité ou la maison à laquelle appartient le page à qui il a crié son ordre. Il a besoin d’une lance neuve, a jetée la sienne aux pieds des spectateurs qui se sont empressés de la récupérer.
La lance réclamée ne tarde pas. Le spectacle doit continuer, et tout le monde se mobilise pour ce faire. Un concurrent victorieux a presté sa lance, deux pages se sont pressés pour la porter à l’Angevin tumultueux.

Et c’est reparti. Au loin, un nuage de poussière s’élève, se rapproche. On se prépare au choc, les sourcils froncés, le visage ruisselant de sueur, la mâchoire serrée. La tension est à son comble, le point de rupture est atteint.


« Blaaarf ! »

Victoire !
Il a esquivée la lance, in extrémis. La sienne a failli se planter au sol, dans son mouvement hâtif pour éviter le choc. Son manque d’expérience luy couste, et il manque de technique.
Mais la finalité est la mesme. A en croire le bruit sourd qui a retentit sur la lice, son adversaire est au sol. C’est mathématique, il est vainqueur.
On ralentit l’allure. Le trot, puis le pas. Son gantelet tire sur la bride, il relève sa visière pour orienter son demi-regard vers la lice. On redresse Sibella, elle est indemne.

Rassuré de pouvoir se soustraire à d’éventuelles excuses au perdant, il fend à nouveau la foule, tenant sa lance chèrement acquise en pal, pressant son bourrin pour rejoindre le camp des jouteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enguerran

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 34
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Dim 31 Aoû - 16:19

[Tour Préliminaire : Joute contre Martymcfly de Montfort-Balmyr]

Le dernier duel du tour préliminaire allait voir s'affronter le seigneur de Treignac avec le duc du Bourbonnais-Auvergne. Enguerran se mit en selle, attrapa son écu et sa lance, et se dirigea au petit trot vers la lice. Le héraut annonça ce dernier affrontement, et les deux jouteurs firent leur entrée.

Le signal fut donné et les deux cavaliers éperonnèrent leur monture, galopant l'un vers l'autre. Enguerran vise, touche et brise. Son adversaire le touche aussi mais avec moins de force et ne brise pas. Le seigneur reste en selle contrairement au duc qui chute à terre. Qualifié pour le premier tour ! Arrivé au bout de la lice, Enguerran refait quelque peu demi-tour pour s'assurer que le bourbon-auvergnat n'est pas blessé, et une fois fait il le salue courtoisement :


Votre Grâce, j'ai eu plaisir à jouter contre vous. Je suis heureux que vous vous en soyez tiré sans mal, et je vous souhaite meilleur fortune pour votre prochain tournoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 62
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Dim 31 Aoû - 17:11

Envie de jouter... Peux pas jouter... Envie de prune... Prune interdite... Envie de compagnie... Juste la solitude... Besoin de s'occuper... Le travail ne manque pas... Ce triste bilan de temps peu clément avait conduit la Malemort a se joindre aux festivités poitevine, en tout discrétion et sans escorte ou même se faire annoncer .

Le simple besoin de quitter l'oppressante ambiance d'un limousin déchiré de l'intérieur pour jouir de l'atmosphére festivite et voir sur le visage d'autres le sourrire ou l'insouciance qu'elle ne pouvait plus resentir.

Arrivée prés de la lice, elle put se frayer une place au premier rang en écrasant et bouscoulant quelques oppulants sans daigner se retourner.

A défaut de vibrer sur une monture, lance en main, elle devrait se résoudre à jouir du spectalcle des jouteurs. Ce qui n'était de toute façon pas si mal, et à prendre pari sur qui tomberait cul par dessus tête et qui se qualifierait pour la suite du tournoi.

De fait, ce jour là, le spectacle se révéle à la hauteur de ses attentes et le cry d'un des jouteurs ne manque pas de lui arracher un franc sourrire. Elle s'était pris d'étonnement en le confectionnant, exprimant le souhait de le voir pousser lors d'une et c'était chose faites...avec en prime une victoire pour le jouteur !

Quelques instants plus tard, elle vit s'avancer le Vicomte de Brissac et sa victoire sur leur comparse héraut lui fit venir en tête qu'elle même ne l'avait , autant qu'elle s'en souvienne, jamais affronté... Il faudrait y remédier un jour à l'occasion...

Le premier tour était passé à présent, se demandant comment d'occuper avant que les joutes ne reprennent, et désirant peu s'exposer à errer comme une âme en peine, la Comtesse de Ségur fit un rapide bilan de la situation et des options s'offrant à elle pour convenir finalement que se promener sur les bords de lice dans un premir temps était tout ce qu'il y a de plus raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgennes

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 31
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Dim 31 Aoû - 19:50

Le Prince s'était laissé convaincre par la jeune Aélis, qui l'avait libéré de sa "prison" bretonne, de rejoindre les festivités poitevines, où elle l'avait annoncé... Son état ne lui permettrait pas de jouter, mais du moins reprendrait-il contact avec la civilité française et aurait-il un peu de gaieté à voir vibrer les foules sous les assauts des jouteurs... Voilà bien longtemps qu'il n'y avait participé...enfin soit.

Rejoignant le champs clos, il se dirigea vers la tribune d'honneur, près des hôtes des festivités, qu'il salua avec déférence, les remerciant de leur invitation.

Des yeux, il cherchait la jeune Aélis, mais son regard ne trouva qu'un visage connu - la comtesse Nébisa - à qui il ne manqua point de faire un discret salut de la tête en sa direction, accompagné d'un sourire plaisant de trouver visage familier dans cette foule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patsy de Bec Thomas



Nombre de messages : 1
Age : 38
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Dim 31 Aoû - 22:36

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Patsy, Baron de Bec Thomas, seigneur de Criquebeuf en Caux et de Claville à Themis de Penthièvre Balsac, Duchesse de Mauriac et de Combrailles, Baronne de Balsac, Dame de Saint Hilaire de Loulay



Le Baron de Bec Thomas s’opposant à la Duchesse de Mauriac et de Combrailles

Première Lance :
Patsy rate, alors que Themis touche sans briser sa lance.
Néanmoins le choc suffit à déstabiliser Toucoul qui chute et se relève sans blessure.


Themis de Penthièvre Balsac est déclarée vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Bec Thomas se présenta dans la Lice, il connaissait son adversaire qui l'avait déjà battu une fois aux joutes du Bourbonnais-Auvergne en avril 1456.
Un rude adversaire selon lui...

Il s'élança à bride abattue mais son empressement à vouloir désarçonné son adversaire lui fit rater sa cible.
Themis, elle le toucha sans briser sa lance ce qui suffit à faire chuter le jeune baron...

Il se releva, sans blessure...il avait encore beaucoup à apprendre pour venir à bout de tel adversaire.
Il marcha vers son Themis, légèrement courbaturé...


Bonnes joutes à vous...
En espérant qu'un jour la fortune soit de mon coter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 62
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Dim 31 Aoû - 22:37

Les jouteurs avaient désertés la lice ou les pages s'affairaient à étendre du sable sur les quelques flaques de sang abandonnées là par les malchanceux du jours, tandis que prés des écuries, les lads bouchonnaient les moutures en sueurs... Atmosphére usuelle des tournois, une bouffée de colére lui noua les entrailles à la pensée qu'elle n'avait plus jouté depuis des mois... la faute aux bretons et à leur besoin inné de se faire latter annnuellement par les troupes françoises... Enfin bon, une bonne empoignade pouvait valoir une bonne joute certes ...

Alors qu'elle esquisse une grimace dépitée, elle voit poser sur elle le regard du prince d'Etampes et pique un fard de s'être laissé surprendre avec pareille mimique au visage.

Que faire maintenant ? S'approcher pour le saluer et manquer au protocole en risquant de l'pportuner ou rester là sottement génée ?

Manque d'audace est plaie mortelle comme on dit et en deux secondes son choix fait et de quelques enjambées elle rompt la distance pour saluer le prince avec une gracieuse révérence, aû pire, elle ne resterait pas longtemps pour ne pas déranger décida-t-elle.


Altesse, mes respects... passons sur la grimace et faisons comme si de rien n'était, je me réjouie de vous voir remis des laches manigances bretonnes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 26/05/2006

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Lun 1 Sep - 1:56

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang premier tour éliminatoire, opposant : Icie de Plantagenêt, Comtesse de Salbart, Vicomtesse de Bressuire, Baronne de Lusignan à Enguerran de Casteldor, Seigneur de Treignac




La Comtesse de Salbart s’opposant au Seigneur de Treignac

Première Lance :
Les deux cavaliers s’élancent. Ils touchent et brisent leur lance simultanément.
Mais alors qu’Enguerran de Casteldor parvient à rester en selle, la Comtesse de Salbart chute. Elle se relèvera indemne.

Decidemment, le manque d'entrainement se faisait sentir. La comtesse se releva avec peine. Elle en était quitte pour quelques bleus. Rien de bien méchant.
Elle salua de loin le seigneur de Treignac. Elle irait le féliciter apres s'être débarassé de son armure.


Et bien, il ne me reste qu'à faire le tour des tribunes. Je vais avoir le temps de rendre visite, se consola t elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaelik

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 40
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Lun 1 Sep - 3:07

Le Comte de Salbart était soulagé. Sa douce était tombée,sans se faire de mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélis Amandine

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 47
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Lun 1 Sep - 15:05

Dès l'annonce du début des passes, son frère était parti se préparer pour son passage. Le déroulement du tour préliminaire, qu'il avait évité, lui laissait le temps de se concentrer pour le premier tour.

La blondinette quant à elle avait gagné le public qui s'apprêtait à suivre les joutes, du haut des tribunes ou le long des lices. Se dirigeant vers la tribune d'honneur, elle aperçut avec joie la haute silhouette du prince Morgennes. Elle était ravie qu'il ait assez recouvré la santé pour faire le déplacement. Et puis, après toutes ces semaines de convalescence, reprendre une vie active ferait le plus grand bien à l'altesse.

Jouant discrètement des coudes pour le rejoindre, elle parvint à sa hauteur et s'aperçut qu'il conversait avec une noble dame. Erf! Il aurait été très impoli de les interrompre, mais maintenant qu'elle était proche, et bien en vue, il serait pire de ne pas les saluer !

S'inclinant tour à tour devant chacun des hauts personnages, elle réduisit donc au strict minimum son intervention.


Votre Altesse, c'est une joie de vous voir icelieu.

Ma dame, honorée de vous rencontrer.

Deux petits pas en arrière pour bien se mettre en retrait de la conversation, elle laisse ses deux vis-à-vis poursuivre leur entretien. "Ne parle que si l'on t'interroge", à suivre ce précepte, on évite souvent les ennuis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgennes

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 31
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Lun 1 Sep - 19:54

Se levant à l'approche de la Comtesse, Morgennes l'accueillit avec un grand sourire.

Comtesse, c'est un plaisir de vous rencontrer à ces festivités. Je vous remercie de votre solicitude. Mais je vous en prie asseyez-vous dit-il en indiquant un fauteuil à sa droite

Reportant son regard quelques instants sur la joute, il revint ensuite vers Nébisa


- Ces joutes sont vraiment plaisantes. Il faut dire que les spectacles sont rares en Bretagne dit-il en riant. Puis la jeune Aélis vint à leur rencontre. Il la salua avec un grand sourire et l'invita de la main à s'asseoir non loin.

Comtesse, je vous présente Aélis, fille de ma vieille amie la Comtesse Izarra. C'est elle qui est venue me tirer de ces "manigances bretonnes" dit-il en grimaçant.

A ce propos, ma jeune amie m'a appris que vous étiez devenue Grand Chambellan. Je vous en félicite Comtesse. Et si vous n'estes point trop accaparée durant ces festivités, j'aurai grand plaisir à discuter avec vous de quelques projets et aménagements que je souhaiterai faire lors de mon retour à Paris. conclut-il en souriant, devant le spectacle d'une nouvelle passe d'armes, les yeux plein d'envie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 62
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Lun 1 Sep - 23:31

Aprés s'être assise, au grand soulagement de son dos douloureux, la Comtesse ne peut s'empécher d'esquisser un sourrire amer... Elle préférerait cent fois que les joutes se succédent plutot que d'avoir à retourner trucider du bretons tout en sachant que le choix ne leur était guére laissé tant ces derniers prenaient plaisir à se faire latter réguliérement...

Je donnerai cher pour rejoindre la lice Altesse, il est vrai que les divertissements bretons... rien ne ressemble plus à un breton agonisant, qu'un autre breton agonisant, le tout sur fond d'indifférence fantatique de ses dirigeants...

Arrivée d'une jeune fille aux cheveux d'or et à la mine audacieuse, la Malemort la salue d'un sourrire poli et hausse un sourcil en entendant son nom... Le hasard n'est pas sans piquant décidément... Et de maudire son fils pour son ridicule voeu de célibat...

Damoiselle Aelis... charmée de faire vostre connaissance.

Son attention revient au prince et elle hoche la tête

Je suis toute disposée à vous écouter Altesse. Le travail ne manque pour faire du Louvres l'embléme étincelant de la monarchie française que ce palais devrait être... J'espére contribuer à se renouveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmody



Nombre de messages : 4
Age : 37
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Lun 1 Sep - 23:48

Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Nith dict le perplexe, Duc de Normandie,Duc de Cany, Vicomte de Vernon et Bolbec, seigneur de Massy, Cavalier de l'Ordre de la Licorne à Charles Martial de Tartasse dict Carmody, Seigneur d'Auzances, Grand Louvetier de France



-
Le Duc de Normandie et de Cany s’opposant au Seigneur d'Auzances


Première Lance :
Le Duc touche et brise sa lance sur l’écu adverse.
Alors que le Seigneur rate mais parvient à rester en selle.

Seconde Lance :
Nith réussi de nouveau à toucher sans briser sa lance.
Charles Martial de Tartasse rate et ne parvient pas cette fois à éviter la chute. Il se relève sans blessure mais réussira bien à trouver une excuse pour rendre visite aux infirmières.



Nith dict le perplexe est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Et voila que fut le grand retour du Loup dans les combat d'honneur, de force et d'adresse a la lance, d'aucun dirait que c'est un domaine de prédilection que le maniement de la lance pour lui mais ceux ci ne le connaissent surement aussi bien qu'il le pensent. Toujours est il que le jeune homme commença a se masser la hanche en repensant a l'affrontement qui allait bientôt survenir, il était certain très vite il retrouverais toutes les sensations qui l'avait bercées au cours des précédentes joutes auxquelles il avait participer mais le temps faisait son œuvre et il avait toujours un doute sur lui même même si il ne voulait le montrer.

Mathurin entra dans la tente sans se faire annoncer comme d'ordinaire, et leva le yeux au ciel en voyant son seigneur qui n'était encore enarmuré. Le Carmo se retient de rire en le voyant exécuter une fois de plus cette mimique qui revenait a chaque fois qu'il était surpris dans une situation que son intendant désapprouvait.


Alors a qui suis je opposé pour commencer?

vous allez rencontré Messire Nith le Tenace, duc de....

De Normandie. j'ai eu rapide entretien avec lui il y a quelques semaines. Je ne pensais avoir pareil adversaire d'entrée. cela sera bonne mise en jambe. Allons ne faisons point attendre les réjouissances et je prendrais ce bouclier que j'ai ramener de Normandie, il sera très a propos aujourd'hui.

Avant de partir vous devriez vêtir votre armure et ceindre votre heaume, ne pensez vous pas?

Ce n'est pas faux..... où avais je la tête?


Haussant les épaules et ne prenant même pas la peine de repondre, l'intendant sorti de la tente et fit signe a une armée de page de venir parer le jeune homme de sa carapace d'acier et vint finalement lui apporter lui même le cimier en forme de tête de rapace quand il fut en selle.

J'ai déjà pris le devant pour connaitre l'emplacement de l'infirmerie, si vous en revenez pas et que j'entends rumeur d'esclandre la bas, je saurais où vous retrouverez.

Oh il suffit, je en suis pas toujours comme ça quand je suis blessé.... As tu vu comment étaient les infirmières sur place?


Partant a présent dans un grand rire, il se rendit vers la lice, ragaillardi et prêt a affronter toute épreuve.

Enfin le voici sur le bord de la lice et ce fut le moment de s'avancer pour le plaisir d'une foule rassembler a cette occasion mais surtout pour le sien et celui s de son opposant. Coiffant son heaume, il s'assura que sa vision n'était trop entravé puis il rajusta la lance son flanc pour bien reprendre son habitude.

Il faisait face au duc, et leva dans un gste son bras et sa lance pour répondre a son salut avant de reprends position, C'était l'instant où tout se vidait dans son esprit deja ben sujet au grand vent du changement., les seconde s'égrainèrent, et un souille suffit avant que les deux montures s'élancent de chacun des bords du pas de joute. Les lances le ver alors que les cavaliers allaient se croiser et un grand choc secoua Auzances, la lance adverse s'était abattu su son ecu alors que lui même avait rater sa cible. heureusement serrant les jambes, contre sa selle il parvint a rester sur Choléra auquel il fait faire demi tour, tout n'était pas encore perdu.

De nouveau ce fut l'impulsion du départ et la rencontre qui se solda par un nouveau choc donc le fer. Mais cette fois ci il ne pu résister a l'impact qui le fit de monter et tomber au sol. ce sol qui depuis peu devenait tellement accueillant avec lui. Bien que l'air fut expulser de ses poumon et que petites lucioles dansaient devant ses yeux, il ne put s'empêcher de laisser un sourire apparaitre quand il réalisa ce qui venait d'arriver. Il se releva lentement sous le poids de l'armure et retira son heaume, n'ayant toujours pas perdu son sourire. Le duc avait fait demi tour pour venir s'enquérir de son état et s'assurer certainement qu'il n'aurait a subir les foudre d'une certaine dame si il avait abimer ce corps de cobaye.


Rien de grave a déplorer messire, soyez rassuré, mais je vais tout de même chercher des mains susceptibles de s'en assurer, l'on n'est jamais trop prudent et encore moins trop proche d'une dame connaissant les art du corps.

Mais je en manquerais point de venir répondre a votre invitation a boire un calva. Cela guérirait tout le mots.


Voyant déjà que de jeune écuyers du Poitou avait reprit en main sa monture, le jeune homme salua le duc et reprit la direction du bord de lice pour reprendre le chemin qu'il s'était fixé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bourguignon

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 28
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Tour préliminaire   Mar 2 Sep - 2:35

Le Baron de Chécy arriva devant le panneau annonçant les différents combats, il trouva son nom dans la liste de jouteurs devant passer par le tour préliminaire il serait opposé à un seigneur qu'il ne connaissait pas.
Avant de se présenter sur la lice Bourguignon partit se préparer au campement. Ce n'était pour lui que ces troisèmes joutes et il esperait refaire l'exploit qu'il reussit en Berry en atteignant les demis finales mais il savait que cela serait plus que compliqué car de grands jouteurs avaient fait le déplacement jusqu'en Poitou pour participer à ces joutes.

Le Baron se prépara sous sa tente, il enfila son armure, puis il alla s'occuper de sa monture, il l'habilla à ses armes avant de l'ammener près de la lice...
Avant de rejoindre les tribunes Bourguignon retourna à son bivouac et s'agenouilla pour prier, il ne priait pas pour gagner son combat, il souhaitait simplement qu'en cas de chutes il ne soient pas bléssé ni même sont adversaires si ce dernier devait choir.

Ses préparations une fois terminées le Prévost de Paris alla rejoindre les autres jouteurs qui attendaient leur tour dans les gradins, c'est d'un oeil attentif qu'il observa les autres concurrents qui sait peut être y aurait il un de ses futurs adversaires si jamais il reussissait à passer ce tour préliminaire, les duels s'enchainaient et avec cela plusieurs chutes mais pas de bléssés grave pour le moment.
Après un peu d'attente ce fut au tour du Baron de Chécy de se présenter sur la lice...


Citation :
Joute du Poitou
Cercle de rang tour de qualification, opposant : Ninjaturtel Seigneur de Glénat à Bourguignon, Baron de Chécy, Seigneur de Saint Avit les Guespières et Prévost de Paris



-
Le Seigneur de Glénat s’opposant au Baron de Chécy


Première Lance :
Les cavaliers lancent leur monture mais ratent l’écu adverse.

Seconde Lance :
Les deux hommes s’élancent de nouveau mais ratent.

Troisième Lance :
Les chevaux reprennent leur course et les deux cavaliers touchent et brisent simultanément. Aucun ne chute.

Quatrième Lance :
Quatrième assaut et aucune touche.

Cinquième Lance :
Nouvelle tentative et nouvel échec pour les deux adversaires.

Sixième Lance :
Les chevaux commencent à fatiguer mais les Cavaliers ratent de nouveau les écus.

Septième Lance :
Bourguignon rate mais cette fois Ninjaturtel touche et brise sa lance.
Le Baron chute sans se blesser.



Ninjaturtel Seigneur de Glénat est déclaré vainqueur de la joute par chute et se qualifie pour le premier tour

Bourguignon se présenta donc sur la piste avec sa monture, il salua son adversaire du jour, puis baissa son heaume en attendant le départ pour s'élancer.
Il se remémorait ses anciens combats et se disait qu'il fallait à tout prix viser l'écu adverse pour ne pas le rater, pour y arriver il serra sa lance et fixait son adversaire; quand les deux cavaliers s'élancèrent un cri se fit entendre et au moment ou les deux combattans se croisèrent il ne se passa rien... les jouteurs avaient louppé leurs cibles.
Ils se remirent en place pour une seconde lance qui n'eut pas plus de succès, les deux nobles avaient encore raté l'écu de leur adversaire.

Un troisième départ allait alors être donné et Bourguignon ne voulant pas rater une nouvelle fois sa cible élança son cheval à toute vitesse et ne quitta pas des yeux l'écu du seigneur de Glénat qu'il reussit à toucher malheureusement pour lui le Seigneur reussit lui aussi à briser sa lance ce qui obligeait les cavaliers à se remettre en place pour un quatrième assault... Quatrième assault qui fut à l'image des deux premiers puisque ils se louppèrent encore une fois.
C'est avec des signes de fatigue que le noble Orléanais se présenta en bout de piste pour lancer un cinquième qui n'arriva toujours pas à bon port...

Bourguignon commençait à douter, comment était il possible que sur cinq lances seule une arrive à toucher, l'esprit confus il s'élança pour une sixième lance tout aussi peu concluante...
Le Baron se disait que si il continuait ainsi il rentrerait dans les annales en ayant participé au combat le plus long de l'histoire des joutes c'est avec ce drôle de sentiments qu'il se mis en place avec son adversaire pour une septième lance, au départ de cet assault le seigneur de Glénat reprit son cri
"TATAYOYOOOO" quelques instants après un fracas se fit entendre et on pouvait apercevoir des tribunes le Baron en train de se relever...
Cette septième chevauchée fut donc la dernière pour Bourguignon pour ces joutes car en chutant il venait de perdre son duel.
Même si une défaite n'était jamais très plaisante, le LG d'Orléans se consola en se disant qu'au moins il n'était pas bléssé.

Après avoir salué son adversaire et surtout l'avoir félicité pour sa victoire Bourguignon repartit vers sa tente pour se changer en assister au reste des joutes dans une tenue plus confortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tour préliminaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tour préliminaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaines de la famille d'Elric et de Surgères :: JOUTES POITEVINES: La Lice et ses alentours près de Poitiers. :: ~*~ . ~*~ . ~*~ .Entrez. ~*~ . ~*~ . ~*~ . ~*~ . ~*~ . ~*~ . :: Le Champ Clos-
Sauter vers: