Bienvenue à tous en terres poitevines!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'infirmerie entre le champs clos et les tentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady
Admin
avatar

Nombre de messages : 572
Age : 100
Comté/Duché: : Poitou
Ville: : La Rochelle
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Ven 22 Aoû - 12:33


_________________
Lady d'Elric, maîtresse de céans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Sam 30 Aoû - 17:37

Toujours d'humeur noire, Zalina passa l'entré de l'infirmerie. Le tour préliminaire n'avait pas été une réussite pour elle et son armure avait besoin d'un forgeron, ou elle d'une nouvelle armure.

Ouuuuuuuuu ! Il y a quelqu'un là dedans ??
J'ai besoin d'un coup de main pour enlever ce tas de métal ! Et pour quelques soins aussi je crois.


Le heaume, facile à enlever lui, finit balancé dans un coin sans ménagement. Mais la partie enfoncée entre les deux seins serait sûrement plus délicate. Et allez savoir dans quel état s'était en dessous ?
Au vu de l'armure, sûrement une petite plaie, minimum. Peut être la base d'une cote abîmée. Et encore une cicatrice... Mais elle était toujours en vie.
Cette constation augmenta son impatience et sa colère d'avoir été éliminée si vite.


Il n'y a donc personne pour m'aider à virer ce tas de rouille ??

_________________
Absente du 3 au 8, du 12 au 15 et les 20 et 21/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phil1

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 41
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Sam 30 Aoû - 19:50

Phil1 entendant soeur Zalina pester, s'approcha d'elle et vit un bout d'armure mal planté.

Les blessures, cela me connait.

Si tu le permets , je me ferai un plaisir d'enlever ce petit bout de métal, voir de recoudre une vilaine plaie quoique la cautérisation a du bon.
C'est un peu plus brutal, mais bon ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Sam 30 Aoû - 21:46

Finalement quelqu’un arriva et l’aida à enlever sa carapace de métal. La partie enfoncée dans le haut de ses cotes était plus profonde qu’elle ne le pensait. Elle aurait peut être du mettre une protection plus épaisse sous l’armure que sa chemise.

La Peste était à donner des instructions à l’infirmière pour qu’elle extirpe le morceau de métal quand Phil arriva et se proposa.
Elle le fixa, puis regarda sa blessure.


Euh… ouais… M’enfin j’préfère les méthodes plus douces quand même.
Et ce n’est qu’une petite plaie. Même pas de quoi désinfecter une aiguille.
Pour ce qui est de ton aide pour ôter c’te saloperie…


Mine de rien la blessure n’était pas placée au mieux pour qu’un homme vienne y fourrer les doigts. Du moins pas n’importe quel homme.
Soit, Phil était l’écuyer d’un Frère d’armes. Mais tout de même. Même son Maistre n’avait jamais ne serait ce que porter les yeux sur cette partie là. Alors un écuyer perso, les mains… Il y avait comme un truc qui la gênait un peu.

Ah… Aragos. Où es tu quand j’ai besoin de toi ?...
Pas là… et tu ne seras jamais plus là…

Ba, à la guerre comme à la guerre. L’intrus ne devait pas être enfoncé de plus de quelques millimètres dans sa chaire et un autre le retirera sûrement mieux qu’elle toute seule.
Puis elle avait encore sa chemise, ce n’était pas comme si elle était nue.


Ouais… allons y.
Tires droit ou tu vas m’entendre gueuler. Un coup sec.


Décidément, son retour en Poitou ne lui portait pas chance et son humeur n’allait pas s’arranger.
Elle s’assit tout de même sur une chaise et fit signe à Phil d’arracher le bout de métal de son foureau.

_________________
Absente du 3 au 8, du 12 au 15 et les 20 et 21/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phil1

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 41
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Dim 31 Aoû - 15:04

Phil1 regarda attentivement la blessure puis tira un coup sec afin d'ôter le bout de cuirasse.
Zalina grimaça de douleur.

Bon ce n'était pas trop enfoncé profondément et la plaie ne saignait quasiment pas.
Pas besoin de cautériser, mais pour être sûr que cela ne s’infecte pas, il chercha dans sa besace une fiole de liquide jaunâtre dont il versa une bonne partie sur la blessure.
Il bût le reste du contenu de la fiole.


Hum, pas mauvais ce calva !!

Il quitta l’infirmerie laissant Zalina se reposer un peu et rejoignit sa tente pour se préparer à sa prochaine joute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Dim 31 Aoû - 18:41

Zalina leva un sourcil en s’apercevant que Phil regardait si attentivement sa… blessure. Puis il finit par tirer d’un coup sec sur ce satané bout de métal.
Elle serra les dents.
Avant qu’elle ne se rende compte de quoi que ce soit, elle se retrouva aspergée de Cava. Une si bonne boisson… Elle l’aurait préféré dans son gosier plutôt que sur sa chemise.


Merci, Phil.
Bonne chance pour tes Joutes.


Mais il était déjà reparti.
La Peste en profita pour chercher un baume cicatrisant. Il devait bien y avoir ce qu’il faut dans cette infirmerie… Sauge blanc, arnica, lavande…
Ses doigts s’arrêtèrent sur la bonne lotion et elle enleva sa chemise pour se la passer sur sa blessure. Un joli bandage et elle remit sa chemise déchirée par le métal.

_________________
Absente du 3 au 8, du 12 au 15 et les 20 et 21/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Datan

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 46
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Dim 31 Aoû - 18:47

La Damoiselle de Colombiers est à l'infirmerie ! Avait-on dit à Datan. Son sang ne fit qu'un tour ! Bien entendu qu'il fallait une infirmerie pour des joutes, mais il n'aurait jamais pensé aller y rejoindre un blessé... D'autant plus si c'était une personne envers laquelle il avait un profond attachement.

Il pressa le pas vers ce lieu tant redouté lorsqu'un jeune homme l'interpela :
- Alors Monseigneur, on a perdu son cheval ?
Datan le regarda droit dans les yeux, ne le reconnaissant point.
- Je n'ai pas l'honneur de porte se titre, je ne suis que Sieur Datan l'Epervier co-organisateur de ces joutes.
Puis, comme l'homme le nargait toujours.
- Que puis-je pour vous messire ?
- Allons petit bonhomme, écarte-toi de mon chemin que j'aille me faire soigner à la buvette.
- Mais n'en venez-vous pas déjà ? Vous empestez la vinasse de mauvaise barrique.


L'homme réagit en ouvrant de grands yeux. Il tenta de sortir son épée de son fourreau en maugréant.
- C'est un afrrrront qui ne peut passer que par la lame

Son épée sortie, il tenta de fendre l'air, mais l'épée de Datan en frappa la lame d'un coup sec. Retournez à votre tente si tant est que vous retrouviez le chemin. j'ai affaire.

Arrivé face à la tente de l'infirmerie, Datan resta un instant pour entendre s'il on parlait. Il entra enfin. Il vit une jeune femme de dos, un bandage entourant son corps. Elle était en train de remettre une chemise déchirée.
Il reconnu immédiatement la jeune femme, même de dos.

Ne sachant que faire, de peur d'être entré trop tôt, il tira bruyamment le rideau et feint d'entrer à nouveau.
- Le choc a été puissant, chère Zalina... J'espère que vous n'avez point été gravement blessée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Dim 31 Aoû - 19:07

Zalina finissait d’enfiler sa chemise lorsqu’elle entendit le rideau de la tente s’ouvrir. Y avait il eu d’autres blessés ? Non, juste Datan qui venait visiter les lieux.
Elle finit d’attacher ce qui lui restait de chemise et se retourna en remettant ses longs cheveux par-dessus le tissu.


Sieur Datan. Vous venez voir les jolies infirmières ?
Rien qu’une nouvelle petite cicatrice. Ne vous en faites pas. Je suis toujours en vie.


La jeune femme retient un « malheureusement » puis reprit la conversation l’air de rien.

Il est vrai que Dame Bradbury sait jouter. Une Grande Dame.
Je ferai sûrement mieux de renoncer à cet exercice. Maistre Guillaume est un excellent professeur mais je n’ai pas réussi à avoir son talent.


Elle lâche un soupire, heureuse que le Grand Maître ne soit pas là pour voir sa nouvelle défaite puis changea de sujet.

Et le reste des animations, comment cela se passe ?
Cela vous ennuie si nous continuons cette conversation à la taverne ? Phil a bien désaltéré ma chemise, mais point moi. Jouter donne la gorge sèche.

_________________
Absente du 3 au 8, du 12 au 15 et les 20 et 21/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Datan

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 46
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Dim 31 Aoû - 19:36

Datan rouvrit la toile qui servait de porte pour laisser Passer la jeune femme. Il allait sortir de la tente mais Datan l'arrêta net, tout en détachant son col :
- Heu, prenez ceci, c'est mieux... Votre chemise ne cache pas toute votre... blessure.

L'oeil amusé, Datan tenait maintenant le col face à la jeune femme.
- Ensuite, nous pourrons aller à la buvette nottoyer nos gosiers secs.

Le regard fixé sur les yeux de Zalina, luttant pour ne pas les laisser descendre, Datan se tenait face à elle. Entre amusé et inquièt de sentir dans son attitude une sorte de lassitude.
Lasse d'être là alors qu'il est parti ?

Datan les avait connu ensemble quelques temps, il imaginait bien qu'elle détestait tout ce qui pouvait rappeler cette époque, aussi il n'osait point en parler. Mais ses paroles paternelles dépassèrent ses pensées...
- Battez-vous pour survivre ma chère, ne baissez pas les bras, vous valez bien mieux que l'ombre de vous-même...

Se rendant compte de ce qu'il venait de dire tout haut, il laissa son col à la jeune femme et sortit de la tente.
- Je vous attends dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   Dim 31 Aoû - 23:42

A peine sortis que déjà Datan s’arrêtait. La buvette était encore loin.
Ne cachait pas sa blessure ? De quoi parlait il ? Ah ! De … sa blessure. Ba comme si cela intéressait encore quelqu’un. Mais soit, faisons plaisir à ce cher Datan.

La Peste attrapa le col et gratifia son ami d’un sourire. Elle s’apprêtait à retourner dans la tente quand, une nouvelle fois, le Poitevin l’arrêta.
Un voile noir passa devant ses yeux et elle serra les dents. Toujours se battre pace qu’elle valait mieux que çà. Ce n’était pas le premier à le lui dire. Mais au final, que savaient ils tous de ce qu’elle valait ?
Elle détourna les yeux et fit demi-tour pour rentrer dans l’infirmerie. Avant de disparaître, elle s’arrêta, dos tourné à Datan et lui répondit.


Survivre sans vivre… A quoi bon.
Il y a déjà bien longtemps que je ne suis qu’une ombre…
Merci quant même de vous en soucier.


Puis elle laissa la toile se refermer, ne laissant pas l’occasion à l’animateur de répondre.
L’ombre était impatiente de retourner en Normandie, pouvoir y disparaître de nouveau dans les catacombes de Ryes. Mais il faudrait attendre la fin des festivités.
La buvette devenait urgente. Une douzaine de tonneau d’alcool lui rendrait bien un peu de gaîté. Et peu importe si les Poitevins n’ont pas l’habitude de voir la petite Zalina se torcher. Au fond, peu savaient qui elle était. Elle ne leur avait jamais laissé voir. Tout comme à Ryes… Et c’était bien comme çà. Aucune attache, jamais.

Il ne fallut que quelques instants à la jeune fille pour se changer et ressortir.
Instants mis à profit pour reprendre un joli sourire de façade. Celui que le Poitou connaissait tant. Le seul qu’il connaissait.
Elle ne laissa pas à Datan le temps de dire un mot et l’entraîna vers la source de la formule miracle de l’oublie.


Allez, m’sieur Datan. A la bibine maintenant !

_________________
Absente du 3 au 8, du 12 au 15 et les 20 et 21/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'infirmerie entre le champs clos et les tentes   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'infirmerie entre le champs clos et les tentes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaines de la famille d'Elric et de Surgères :: JOUTES POITEVINES: La Lice et ses alentours près de Poitiers. :: ~*~ . ~*~ . ~*~ .Entrez. ~*~ . ~*~ . ~*~ . ~*~ . ~*~ . ~*~ . :: Le campement-
Sauter vers: