Bienvenue à tous en terres poitevines!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Charles Maurice de Talleyrand... la Fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sonate

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Charles Maurice de Talleyrand... la Fin   Mar 12 Aoû - 23:35

Citation :
Charles Maurice de Talleyrand regarde les vastes plaines d'Artois et de Normandie enfin réunies, comme au temps où lui même était Comte d'Artois et Duc de Normandie.

Ainsi lègue-je l'héritage que feu Lévan 2 m'a confié...


Le Soleil se couche là-bas, dans la Manche.


Mais qui peut dire ce que verra l'aurore ?


CMdT va se coucher. Son sommeil est agité. Il est réveillé par l'arrivée de chevaliers dans la cour du château.


"Par ordre du Roy, menez nous à Messire de Talleyrand !"


Gauthier, le fidèle serviteur de CMDT entre dans la chambre.


- "Messires, par la poterne ! Vous pouvez encore fuir !"
- "Que dis-tu maraud, si mon Roy me demande, je serais là !"
- "Mais Messire..."
- "Il suffit ! Va accueillir ces chevaliers et dis leur que je les recevrai."
- "Mais... bien Messire..."



Gauthier sort, CMDT écrit rapidement quelque chose sur une feuille, la plie, la cachète, s'habille et va accueuillir ses visiteurs. Quand il entre dans la Grande Salle, il voit les serviteurs en train d'essayer de barrer le passage aux chevaliers. L'un d'eux met la main à la garde de son épée...


"Eh bien Messieurs, que puis-je faire pour vous ?"

L'intervention arrête l'altercation.

- "Monsieur de Talleyrand, veuillez nous suivre..."
- "Comment ? À pareille heure ?"
- "Par ordre du Roy"



Le chevalier lui tend une lettre portant le sceau Royal : c'était bien une lettre de cachet au nom de CMDT. Celui-ci jette un oeil aux gardes du château prévenus par les domestiques... ils n'étaient qu'une quarantaine à être arrivés, mais CMDT savait qu'il pouvait compter en cas d'urgence sur plus d'une centaine... les sept Chevaliers Royaux n'opposeraient même pas de résistance, il lui suffirait d'un ordre et...

Il s'en voulu d'avoir eu une pensée si indigne : il avait toujours servi son Roy, et continuerait jusqu'à la fin.


"Je vous suis Messieurs..."


Un garde du Château met la main au pommeau de son épée. Voyant cela les Chevaliers dégainent immédiatement, imités par l'ensemble des gardes du Château.


- "Messire de Talleyrand, nous péririons pour vous !" lança un garde.

- "Il suffit !" répondit CMDT. "Ma personne appartient au Roy, il en dispose. Rangez ces épées."

À contre cœur les Gardes obéissent, les Chevaliers, méfiants, gardent lames au clair. Ils doivent se frayer un chemin à travers domestiques et Gardes. CMDT qui les suit, à un mot pour chacun d'eux.


"Gauthier, mon fidèle serviteur un peu trop bavard, retiens mon enseignement mais surtout retiens cette dernière leçon, celle d'Icare..."

"Jean, va dire à Darken que je lui souhaite longue vie et grand succès. je fus pour lui un ami sincère et de cette amitié sont nées de grandes choses."

"Nestor, toi qui me fut fidèle, va avertir Raoul d'Andrésy. Dis lui de ne rien faire pour me libérer, il risquerait de ce mettre dans une situation précaire. Il fut mon frère, et j'aurais été heureux de périr à ses côtés l'arme à la main, pour l'Artois. Mais son destin ne prend pas fin ici, il lui reste moult à accomplir."

"Pierre, toi qui "empruntais" mes chevaux et te lançait de de folles cavalcades prend mon plus rapide cheval et va avertir Goel, Caedes, Izi, Prothas, Alsbo, Rolland, KorbN, Krocodile, Kirika, Biquette, lecouscous, BobbySix, FrèreNico, tout ceux de la Lys, tous ceux d'Artois et de Normandie, tous ceux que j'oublie et dis leur que je les ai aimés."

"Enfin toi, Raspoutine, toi qui connait tous les secrets de ce château, préviens Chrisaline qu'elle habite toujours mon coeur, et que mon dernier souffle sera pour lui crier mon amour."


Enfin, ils arrivent dans la cour, CMDT prend son cheval et, encadré par les Chevaliers quitte le château.


Après des heures de chevauchée, l'équipage arrive au Louvre. On fait emprunter à Charles Maurice une porte dérobée, ils grimpent les escaliers et on le fait pénétrer en un cabinet privé. Il attend là une bonne heure. Seul. Il pense à l'Artois, à la Normandie, à la Lys, à ses amis. Enfin, la tenture du fond de la pièce bouge.


Le Roy Lévan entre.


CMDT se lève et se prosterne devant son suzerain.


- "Sire je..."
- "Ttt pas un mot : vous avez le don d'embrouiller ce qui est clair et de clarifier selon vos vues ce qui est embrouillé par votre discours, aussi je ne veux point vous entendre"
- "Sir..."
- "Ha ! Pas un mot j'ai dit. Relevez-vous et asseyez-vous."



CMDT se relève et s'assoit sans rien dire... l'attitude du Roy n'augurait rien de bon.

- "Charles, comme je vous le disais, vous avez un don. Or ce don vous l'avez utilisé à des fins de puissance... oh, je sais, vous m'êtes toujours resté loyal, jusqu'à ce soir où vous eûtes pu vous dérober, mais toujours est il que vous êtes devenu puissant. Très puissant. On dit que la Normandie et l'Artois sont dirigés par vos amis, que la Bretagne est gouvernée par votre parrain et que vous avez de très grandes affinités avec les principaux dirigeants du PARS qui contrôle les autres Duchés... bref, que vous seriez aussi puissant que moi..."

- "Sire je m'insu..."
- "Taisez-vous. Bien sûr que vous n'êtes rien comparé à moi. Mais il me déplait qu'on puisse vous croire si puissant. Aussi vous partez. Sur vos terres de Bénévent dont vos intrigues à la Cour Papales ont fait de vous le Prince, à Rome, ailleurs peu m'importe ! Mais vous partez. Vous quittez Paris cette nuit. Vous n'y reviendrez jamais, de même vous ne reverrez jamais ni votre Artois, ni votre Normandie. Je vous interdit de correspondre de quelque manière que ce soit avec vos "amis", ni avec vos anciens sujets. Vous disparaissez, qu'on vous oublie."


CMDT accuse le coup.

"Trop vite, trop haut" pensa-t-il.

- "Si telle est la volonté de sa Majesté..."
- "En effet, c'est ma volonté. Maintenant, retirez-vous."



La révérence de CMDT au moment où il sort est triste. De retour dans l'antichambre, l'un des Chevalier lui demande :

"Où allons nous Messire ?"


CMDT regarde le Soleil se lever à travers une fenêtre. En une nuit, il a tout perdu.

"À l'Est : Rome"


Ainsi disparut CMDT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonate

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Charles Maurice de Talleyrand... la Fin   Mer 13 Aoû - 14:17

Chanson Normande que l'on entendait dans les tavernes pendant la guerre contre l'Artois

Petit Kroco dans son chateau,
Se prenait pour un grand costaud.
De son trône il faisait le fier,
Sans voir que tous voulaient la guerre.

Ah ah le p'tit kroco !
Le p'tit Kroco dans son chateau !

Autour du Comte y'avait le Lys,
Comme le grand Charles Maurice,
Pour les magouilles c'est bien le meilleur,
Mais pour l'honneur, faut voir ailleurs.

Ah ah CMDT !
CMDT est un futé !

Et la suite par Miki

CMDT pour faire le fier,
ne reculera devant personne !
Il est du Lys, mais la misère,
S'en moque autant que de sa bonne!

Ah ah CMDT !
CMDT est un futé !

CMDT s'en va-t-en guerre,
Pour satisfaire ses arrières,
Recherche la gloire et le pouvoir,
Et nous laisse tous le cul par terre !

Ah ah CMDT !
CMDT est un futé !

La suite par MIki

Le ptit kroco dans son chateau
Se croyez le plus costaud
CMDT le manipula
Et c'est Darken qui le vira

Ah ah ah mettons tous ses marraud
Sur l'echaffaud

Raoul d'andresy avais pris la Normandie
Pensant a tord que c'etais fini
Et quand le roy vint au matin
On le vit s'enfuir comme un lapin

Ah ah ah mettons tous ses marrauds
Sur l'echaffaud

Cmdt s'est cru rusé
Quand a Rome il s'est sauvé
Il se croyé grand seigneur
Mais s'est sauvé comme un voleur

Ah ah ah mettons tous ses marrauds
Sur l'echaffaud

Aujourd'hui tous ce bon monde tremble
On les vois meme pleurer ensemble
Tous le monde sais bien ce qu'il adviendra
C'est la corde qui les entendra

Ah ah ah mettons tous ses marrauds
Sur l'echaffaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonate

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Charles Maurice de Talleyrand... la Fin   Ven 15 Aoû - 1:55

Biographie de Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord Ou « J’ai vu renaître le Royaume Ancien » Réalisé par Mephistophele, dans le mois de Juin 1451

http://aap.lesroyaumes.com/biographieCMdT.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonate

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Charles Maurice de Talleyrand... la Fin   Ven 15 Aoû - 22:29

e.pea a écrit:
La Structure LYS

Tous les membres LYS sont égaux, ils sont représentés dans les villages par les compagnons LYS mais chaque membre présent peut faire ou aider cette personne dans son travail LYS.
Les représentants LYS des duchés s'appelleront dorénavant les porte-parole afin que les autorités sachent a qui s'adresser au besoin.
Les porte-parole LYS de chaque duché sont élus par un vote des membres LYS présents dans le duché, seule exception sur un nouveau duché ou les intéressés s'annoncent au conseil de la LYS qui décidera de la personne à mettre en place.
Un secrétaire de la LYS est créé mais n'est en aucun cas à la tête de la LYS.
Un coordinateur des compagnons est élu tous les 2 mois.
Le conseil de la LYS est composé des porte-parole des différents duchés, du coordinateur des compagnons et du secrétaire de la LYS.
Les porte-parole sont élus pour 2 mois.


La Politique

La LYS est apolitique mais n'empêche aucun de ses membres de faire parti d'un groupe politique car étant membre il fera passer les idées LYS dans ce parti.
Un membre qui postule à des élections ducales ou municipales ne le fait en aucun cas au nom de la LYS mais en son propre nom.
La LYS veillera bien a ce que l'etiquette LYS ne soit pas utilise pour promouvoir des ideaux contraires a notre ethique et que nous saurons exclure tout contrevenant.

Les Actions et Projets

- Aider les serfs et vagabonds à s'intégrer dans la vie des RR (les conseiller, les guider, et leur expliquer comment se nourrir, trouver du travail [le jeu en soi]).
- Etre la voix des pauvres (et donc sans voix) auprès des différentes directions (mairie, duché, Roy !).
- Etre à l'écoute de tous.
- Essayer de réguler le commerce à des prix bas mais assurant tout de même un revenu suffisant aux producteurs.
- Groupe uni à travers les différents duchés et donc peut-être médiateurs pacifistes lors de troubles inter duchés.
- Groupe prônant la discussion plus que l'action, essayant de rallier par la parole.
- Lutter contre la spéculation même à petite échelle.


Bien sûr ne pas oublier nos actions dans les tavernes pour aider les débutants ce qui est notre base d'action.

Les porte-parole LYS sont
Averell15 Arrow Berry
Nakuneuil Arrow Bourbon-auvergne
Melwinger Arrow Normandie
Pea Arrow Artois
Nolivos Arrow Bourgogne
Sniper Arrow Bretagne

Le secretaire LYS

Morkail


N'hesiter pas a contacter un porte-parole ou le secretaire pour rejoindre la LYS et avoir des informations plus precise


le Forum Privé
http://adminlys.forumactif.com/

La Taverne:

http://chat.exagon.org/applet/?id=702
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles Maurice de Talleyrand... la Fin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Maurice de Talleyrand... la Fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Godefroy-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon [Terminé]
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» AVANT PROJET DE LOA DU SENATEUR FETICHEUR MOISE JEAN CHARLES !
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaines de la famille d'Elric et de Surgères :: Les Terres d'Oléron: Île d'Oléron et eaux territoriales :: Le Château d'Oléron :: La bibliothèque-
Sauter vers: