Bienvenue à tous en terres poitevines!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un petit tour du Domaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Un petit tour du Domaine   Mar 25 Sep - 0:09

La matinée se déroulait à merveille. Comment pouvait il en être autrement lorsque la journée a commencé par un long baiser de l’Homme que l’on aime ? Ils partent tranquillement de Mornac. Malgrè le soleil qui jouait à cache-cache, la journée se déroulait tranquillement. Zalina avait gardé son sourire et regardait tout autour d’elle, posant des questions à Aragos sur le paysage. Son sourire disparaît lorsqu’elle voit l’homme de tête s’arrêter.

Le temps qu’Aragos fronce les sourcils, sa main est déjà sur la garde de son épée. L’homme fut abattu devant ses yeux. Le sang de l’Errante ne fit qu’un tour. La lame était déjà à moitié sortie. Zalina s’immobilise en voyant le groupe encerclé par des individus armés. Son regard va d’Aragos aux armes des agresseurs, inquiète. Ceux là ont l’air plus entraînés que ceux du village d’Alvert et Zalina préfère lâcher le pommeau de son épée. Elle a apprit à d’abord parler avant d’attaquer, même si cela ne lui plait pas toujours.
Sagement, elle laisse les deux hommes discuter, espérant qu’ils arriveront à trouver un arrangement. Elle continue à parcourir les attaquants du regard, de plus en plus nerveuse. Contrairement à ce qu’elle espérait, le ton monte. L’homme devient agressif et odieux. Zalina connaît suffisent son ami pour savoir qu’il ne laissera pas passer l’outrage du menteur et traite. Comment un homme qui a tenté de sauver le père peut il vouloir tuer le fils ?
Aragos a pourtant passé énormément de temps et d’argent pour aider les habitants de son domaine depuis les intempéries et même avant.


Citation :
Silence morveux!! J'ai pour habitude de laisser mes victimes en vie. Aujourd'hui, vous périrez! Ainsi nous aurons notre revanche sur la famille d'Ettontons Warwick. Ainsi et seulement ainsi votre dette sera payée...
Cette fois, le conflit n’était plus évitable. Ainsi, il n’y avait pas que des nobles Poitevins qui voulait une revanche sur les Warwick ? Cette fois, elle se battrait au coté de l’un d’eux avec fierté. Zalina s’apprêtait à sortir sa lame quand elle voit un homme de leur groupe rejoindre l’homme à l’arc. Elle resta une seconde immobile sur le coup de la surprise.
Ce freluquet commençait à l’énerver au plus haut point. Il ne racontait que des bêtises. Aragos EST le Seigneur de ces terres. Leur passage à Mornac a prouvé qu’il était le bienvenu. Si quelqu’un voulait sa peau, il faudra qu’il la tue d’abord. L’Errante sort son arme et fixe d’un œil noir le chef et le traite resté à ses cotés. Elle adresse un petit sourire à Aragos pour lui signaler qu’il est hors de question qu’elle le laisse. S’il reste, elle reste. Elle ne pourrait vivre sans lui de toute façon.

Puis, sans attendre plus, elle pousse sa monture vers un groupe de brigands, l’épée brandit devant elle. Elle pare les coups, les rendant les uns après les autres. Rapidement la jeune fille blesse un premier brigand qui parvient à lui entailler la cuisse droite avant de se retrouver la tête tranchée par un coup de taille. Zalina fait faire une volte face à son destrier et revient vers Aragos et ce qui reste des brigands. Leur chef est encore debout. Zalina tient à le laisser à son ami. Il a attaqué les Warwick, c’est à un Warwick de lui faire payer cet affront. Mais elle craint pour la vie du jeune baron. Tailladant tout ce qui passe à proximité, elle se rapproche de lui. Mais son avancé est arrêté brutalement. Un des assaillants a planté une hache dans le poitrail de son étalon qui s’effondre. La Poitevine a tout juste le temps de sauter à terre pour éviter de se retrouver coincée sous l’équidé.
Désormais à pied, Zalina est plus vulnérable et se retrouve rapidement encerclée par deux agresseurs. Ne voulant pas paraitre désavantagée, elle se met en garde et leur crie.


Venez mes mignons. Venez donc tater de ma lame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragos Tenoch

avatar

Nombre de messages : 84
Age : 35
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Un petit tour du Domaine   Mar 25 Sep - 12:52

La lutte est âpre. Aragos assène des coups d'épée sans regarder où ils partent. Mais une flèche vient se ficher dans la cuisse de sa monture, ce qui la fait vaciller. Aragos est à terre. Il a le temps de se relever rapidement, couvert par un de ses hommes encore à cheval. Rapidement, la troupe du baron a prit le dessus. Les brigands, mal armés, sont mis en déroute. Mais certains sont coriaces.

Tournant la tête, Aragos se rend compte que Zalina est aux prises avec deux hommes. Il accourt vers elle.

_Hey Messieurs, venez donc voir par ici!!!

L'un d'eux détourne son attention et charge le jeune homme avec sa hache. Il parvient à l'éviter aisément et contre attaque perçant de part en part le ventre de l'aissaillant. Zalina en a plus qu'un sur le dos, elle devrait s'en sortir. Car déjà l'attention d'Aragos est captrée par un nouveau péril. Le traitre qui l'a mené dans cette embuscade fonce à grand galop vers lui. Le temps qu'Aragos retire sa lame de l'abdomen de sa précédente victime, il sera trop tard. Le salut vient à nouveau d'un de ses hommes qui se met en travers, sans avoir le temps de se mettre en position d'attaque. Il percute l'autre monture. Les deux cavaliers se retrouvent à terre et entament le combat.

Pas le temps de souffler... Une vive douleur arrache un cri à Aragos. Une flêche vient de transpercer de part en part son épaule droite, à quelques centimères de son cou. L'archer est habile! Il encoche une nouvelle flêche et se rapproche.


_C'est fini, jeune Warwick. J'ai gagné!

L'archer, à bout portant, bande son arc... et dans un cri de douleur, s'effondre sur le sol. Une lance l'a transpercé. Derrière lui, plusieurs hommes en armes accourent. Les derniers brigands valides s'échappent comme ils peuvent dans les fourrés.
Un des hommes fraîchement arrivé prend la parole.

_Maréchaussée de Riberou! Nous cherchons le seigneur Aragos Tenoch d'Ettontons Warwick.

Péniblement, Aragos se relève, tenant la flêche dépaçant toujours de son épaule. Il prend la parole, laissant échapper un petit soupire de douleur.


_Et bien maréchal, vous tombez à pic! A quelques secondes près, vous n'auriez trouvé qu'un cadavre.

D'un coup d'oeil circulaire, Aragos se rend compte qu'ils ne sont plus que quatre. Zalina est là mais il ne sait pas si elle est blessée. Deux de ses cavaliers sont encore debout. Le maréchal reprend.


_Ces brigands sévissent depuis de nombreuses années dans les alentours. Nous les avons souvent mis à mal, mais sans jamais coincé leur chef. Sachant que vous emprunteriez cette route, nous nous sommes doutés qu'ils tenteraient quelquechose. Mais nous sommes arrivés un peu tard. Mes excuses mon seigneur.

_Vos excuses? On vous doit la vie! Grace à Aristote vous êtes arrivés à temps...bien que je doive déplorer la perte de plusieurs de mes hommes.

_Nous avons des chevaux. Vous devez être soignés. Nous vous escortons à Riberou.

Aragos sourit tant bien que mal. Il se déplace jusqu'à Zalina pour s'enquérir de son état.

_Mon amour, tu es en vie, Aristote soit loué. Tu n'as rien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Un petit tour du Domaine   Mar 25 Sep - 23:56

Zalina offre un rapide sourire à Aragos qui vient la sauver. Plus qu’un agresseur, voilà qui est déjà plus équilibré. Profitant de l’inattention de ce dernier, elle l’attaque et parvient à lui ouvrir le ventre.

Elle parcourt le champ de bataille du regard. Plusieurs hommes à terre, des chevaux aussi, dont celui qu’elle avait empruntée au Baron pour le voyage. Ce constat la mit encore un peu plus en colère qu’elle ne l’était un peu avant. Le cri de son ami la fit sursauter. Elle se précipita sans penser une seconde à sa propre sécurité. Elle ne pense qu’à Aragos qui vient de crier et qui est blessé. Arriver à temps pour s’interposer, le sauver. C’est le plus important. Mais elle n’est pas assez rapide. Le chef a déjà une nouvelle flèche pointée sur son Amour. La main tendu vers Aragos encore trop loin, elle supplie pour la première fois depuis des mois.


Noooooooon !!!

Le cri qui retenti n’est pas celui qu’elle craignait. Elle voit l’archer s’effondrer. Son cœur se remet à battre mais ses jambes n’ont plus la force de la porter. Elle s’arrête là où elle est et regarde, les larmes aux yeux la maréchaussée débarquer. Elle adresse une prière à Aristote en silence puis écoute le maréchal. L’adrénaline et l’inquiétude pour son ami lui ont fait oublier la plaie à sa cuisse droite. Le sang s’écoule doucement mais la seule chose qu’elle voit, c’est la flèche dans l’épaule droite du Baron.
Elle se tourne vers le maréchal.


Merci messire. Merci du fond du cœur.
A quelle distance de Riberou sommes nous ? Aragos ne pourra pas faire une longue distance avec une flèche dans l’épaule.


Devant la moue de leur sauveur, elle retourne en claupinant à sa monture tuée et dégage sa sacoche restée sur la selle. La jeune fille en sort quelques herbes et une gourde. Elle lance plusieurs herbes à un des gardes en lui demandant d’écraser le tout et des le mélanger sur une pierre plate. A un second, elle demande de l’eau chaude. Pour les bandages, le bas de sa chemise fera l’affaire en attendant d’arriver au village. Elle n’était plus à une chemise près.
Une fois l’eau chaude prête, elle la mit dans la gourde et y ajouta quelques pincées de pavot. Puis elle tendit le tout à son ami.


Cul sec, monsieur le Baron ! Il faut enlever cette saloperie de ton épaule.

Dès que la gourde fut avalée, un homme cassa le bout de la flèche. La jeune fille récupéra la mixture et se saisie de l’autre bout d’une main. L’autre main posée sur l’épaule du blessé, elle le regarda avec un grand sourire.

Prêt ? A 3…
1… 2 !


L’Errante n’attendit pas l’accord d’Aragos pour commencer à compter et ce n’est qu’à deux qu’elle tira d’un coup sec. La flèche vient toute seule.
Sitôt la pointe complètement sortie, Zalina appliqua la mixture de camomille et de thym et banda l’épaule du Baron comme elle le put.


Ca tiendra jusqu’à ce que l’on arrive au village. Mais une fois là bas, il faudra que tu vois une meilleure guérisseuse que moi, ou mieux, un médecin s’il y en a un.
Maintenant, nous pouvons y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragos Tenoch

avatar

Nombre de messages : 84
Age : 35
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Un petit tour du Domaine   Mer 26 Sep - 16:04

_Arrrrrrgghhhhhhhhhhhh!!!

Aragos n'a eu le temps de rien voir venir que déjà la flêche est extraite de son épaule, lui arrachant un cri de douleur. Zalina se comporte en vrai chef, comme la Dame de ses lieux et les maréchaux se soumettent totalement à son autorité. Une fois qu'elle a ordonné le départ, la troupe se met en marche. Aragos se détend enfin et se laisse porter.

Après un peu plus d'une heure de voyage, la troupe arrive enfin aux portes de la ville. La nuit est tombée.


_Messeigneurs, nous vous conduisons dans la meilleure auberge de la ville. Nous vous faisons parvenir nos soigneurs. Le bourgmestre en personne est médecin. Nous lavons déjà fait mander.

Et effectivement, après quelques minutes, toute une petite cour s'affaire autour d'Aragos et Zalina. Par chance, la blessure du jeune homme est bien moins grave que ce qu'elle laissait supposer. Elle ne laissera qu'une vilaine cicatrice. Quant à Zalina, elle peut apparemment compter une nouvelle entaille, une de plus déjà parmi tant d'autres!

Le médecin bourgmestre, tout en soignant Aragos, le rassure quant à la situation du village. Il a été régulièrement alimenté par des marchands ambulant et les fruits de la mer ont pu compenser les pertes des récoltes.


_Seigneur Aragos, demain sera organisé un tour du village. Entre temps, reposez vos bien, vous et votre Dame.

Le bourgmestre s'éclipse, tout comme les autres soigneurs. Aragos et Zalina restent seuls dans une modeste chambre. Le baron s'affale sur le lit.

_Et ben mon amour, que d'émotions aujourd'hui. J'ai vu la mort de près... Mais la seule peur que j'ai éprouvée, c'est pour toi! Bien que tu t'en sois bien mieux tiré que moi!

Il rigole puis se rapproche d'elle et l'enlace.

_Mais j'ai l'impression qu'une bonne étoile veille sur nous.

Il l'embrasse avec passion puis, exténué, retourne s'allonger sur le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Un petit tour du Domaine   Jeu 27 Sep - 16:33

Zalina est heureuse d’enfin voir les portes de la ville. Elle a juste noué un bout de sa chemise autour de sa blessure mais les mouvements du cheval commencent à sérieusement la faire souffrir.
Elle réprima une envie de sauter au cou de l’homme de leur escorte qui leur annonçait les conduire à la meilleure auberge et que le médecin était mandé. Eut il été le boucher du coin qu’elle l’aurait accueillit à bras ouverts. Aragos reçut rapidement de vrais soins et elle eut droit à quelques points pour sa deuxième grosse blessure. Tout doucement, le métier de guerrière laissa sa marque sur elle. Tout doucement, elle entamait sa collection de cicatrices et pourrait peut être un jour rivalisé avec les plus Grands Chevaliers. Perdue dans ses rêves de petite fille, elle ne sentit qu’à peine les soins du médecin. Elle le remercie, lui et les soigneurs, pour leurs bons soins et les regarde s’éclipser.

La jeune fille exquise un sourire. Les derniers évènements lui ont rappelés qu’Aragos n’était pas immortel, qu’il pouvait se faire tuer un jour. Et elle ne pouvait pas le protéger. Lors de son duel contre Gaelik, elle était trop loin pour intervenir. Mais aujourd’hui, elle s’était trouvé juste à coté et n’avait pas réussi à éviter sa blessure. Sans l’intervention de la maréchaussée, son Amour serait…
Elle secoua la tête pour en chasser l’idée qu’elle refusait d’envisager comme une possibilité.

Zalina rend son baiser à son Prinsounet avec la même fougue, comme si ce devait être le dernier. Puis elle alla s’allonger près de lui
.

Une bonne étoile ou nos parents. Ton père et maman doivent avoir de quoi s’occuper pour nous protéger. Et nous ne leur facilitons pas la tache.

L’Errante l’embrasse de nouveau. Ses doigts parcourent la cicatrice déjà ancienne du cou d’Aragos puis le bandage fait par le médecin. Deux cicatrices de trop… Elle écrase une larme sans que le Baron la voie puis s’endort.

Mais après une petite heure, elle est réveillée par un horrible cauchemar : Aragos se faisait dévoré sous ses yeux par des loups alors qu'elle n’avait pas bougé un orteil pour l’éviter. Sa blessure la tiraille, la picote, la démange… Elle est en sueur mais frisonne. Bref, pas moyen de se rendormir. Il faut qu’elle se lève.
Elle sort doucement du lit et allume la bougie du petit bureau se trouvant dans un coin. L’Errante sort quelques parchemins de sa besace et un morceau de charbon. Autant en profiter pour faire le travail que lui avait demandé le Grand Maistre. Une main tremblante n’aidant pas à faire de jolis croquis, le premier parchemin n’est rapidement qu’un tas de ratures. Elle le jette par terre puis recommence sur un second, puis un troisième… jusqu’à ce que le sommeil lui fasse tomber les paupières et qu’elle s’endorme sur la petite table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragos Tenoch

avatar

Nombre de messages : 84
Age : 35
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Un petit tour du Domaine   Jeu 27 Sep - 22:47

La nuit fut calme et reposante. Aragos n'a pas été dérangé par sa blessure, contrairement à ce qu'il pensait. Lorsqu'il ouvre les yeux, il est étonné d'être seul. Zalina est déjà réveillée. Il se redresse et après quelques secondes il se rend compte qu'elle s'est endormie sur le bureau de la chambre, laissant une bougie se consumer entièrement. Il se lève, s'approche d'elle et la prend alors le plus délicatement possible dans ses bras. Il la dépose ensuite sur le lit et prend soin de la recouvrir avec les draps. Il meurt d'envie de l'embrasser mais résiste, ne voulant pas la réveiller.

Après s'être rapidement vétu, sans prendre soin de faire une toilette approfondie, il descend au rez de chaussée s'enquérir de l'état de ses hommes. Ils ne sont plus que deux hormis Zalina et lui. Il s'attendait certes à des difficultés, mais de là à subir autant de pertes...

Une fois en bas, il a la surprise de croiser son médecin qui n'est autre que le bourgmestre du village. Tous deux discutent de la situation. Celle ci semble excellente dans ce village. Il lui confie même plusieurs de ses hommes pour l'accompagner jusqu'à la fin de son périple. Rassuré, Aragos remonte dans sa chambre et s'assoit à coté du lit, regardant Zalina, la caressant de ses yeux. Il a prit soin de lui ramener de quoi faire un copieux petit déjeuner. Quand elle sera prête, ils repartiront pour cloturer ce tour de domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zalina

avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Comté/Duché: : Poitou
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Un petit tour du Domaine   Ven 28 Sep - 15:35

Zalina a finalement bien profité de sa deuxième partie de nuit. Quand elle ouvre enfin les yeux, elle est bien au chaud emmitouflée dans les draps. Ce n’est pas qu’il fasse froid mais elle appréciait de pouvoir se lover dans un lit douillet de temps en temps.
Après avoir papillonné des paupières à plusieurs reprises, elle finit par ouvrir les yeux. Aragos est assit près d’elle. Il est entier, pas de membres déchiquetés par des loups ou d’autres prédateurs. L’Errante lui sourit puis pousse un soupire de béatitude avant de s’étirer. Elle a une forte envie de grasse mâtiné ce matin. Vu ce que son empressement de la veille leur avait apporté, elle resterait même volontiers toute la journée au lit.


Bonjour mon amour. Bien dormi ?
Comment va ta blessure ?
C’est quoi le programme aujourd’hui ? Tu as déjà fait le tour du village avec le bourgmestre ?


Tout en parlant, elle avait finit par se redresser et s’assoir, le dos confortablement appuyé au mur. Ce n’est qu’alors qu’elle remarque le petit déjeuner posé à coté d’Aragos. Il y a de quoi manger pour dix comme elle. Zalina se hisse vers Aragos, grimaçant un peu en tirant sur sa jambe droite, et lui dépose un petit baiser sur le bout du nez.

Tu déjeunes avec moi ? Tout ceci à l’air délicieux.

_________________
Absente du 3 au 8, du 12 au 15 et les 20 et 21/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit tour du Domaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit tour du Domaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza
» Un petit tour à la volière [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaines de la famille d'Elric et de Surgères :: ARCHIVES. :: Domaine de Dame Soraya Warwick d'Ettontons, Comtesse de Marennes, Baronne de Royan et de Saint Gilles Croix de vie. :: Château de Royan-
Sauter vers: